Étude de la relation homme-vecteur : de l'identification à la validation de protéines salivaires comme marqueur immunologique d'exposition aux piqûres d'Anopheles spp. et Glossina spp.

par Anne Poinsignon

Thèse de doctorat en Sciences chimiques et biologiques pour la santé. Parasitologie

Sous la direction de François Simondon.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le paludisme et la trypanosomiase humaine africaine sont des problèmes majeurs de santé publique en Afrique sub-saharienne. La mesure de l'exposition des populations humaines aux piqûres des insectes vecteurs est un paramètre épidémiologique essentiel à définir dans le cadre de la lutte contre la transmission des maladies vectorielles. Dans ce contexte, par une approche immuno-épidémiologique et en exploitant les propriétés immunogéniques des protéines salivaires des insectes vecteurs, notre objectif était d'identifier et de valider des candidats salivaires permettant d'évaluer le risque d'exposition des populations humaines aux piqûres d'Anopheles spp. Et Glossina spp. Dans le cadre de la trypanosomiase humaine africaine, nous avons montré que la réponse IgG spécifique aux extraits salivaires totaux de glossines représente un marqueur d'exposition permettant de discriminer une personne exposée ou non aux piqûres des glossines. Par ailleurs, la composition en protéines salivaires immunogéniques des glossines semble dépendante de l'espère glossinienne (vectrice ou non) et leur immunogénicité chez les populations humaines semble dépendante du statut d'exposition (exposé ou non) et infectieux (infecté ou non) de ces individus. Dans le cadre du paludisme, nous avons identifié et validé le peptide gSG6-P1 spécifique d'Anopheles spp. Comme marqueur d'exposition à An. Gambiae par une approche originale basée sur des outils de bio-informatique et immuno-épidémiologiques. En complément, ce marqueur semble particulièrement adapté pour évaluer l'exposition des populations dans des contextes de faible densité anophélienne (paludisme urbain, paludisme d'altitude) et une première étape validant son utilité dans l'évaluation de l'efficacité des stratégies de lutte anti-vectorielle a été ainsi initiée. Cette thèse contribue à une meilleure connaissance des relations immunes homme-vecteur au cours de deux pathologies majeures. Cette approche pourrait être développée à d'autres maladies à transmission vectorielle émergentes ou ré-émergentes (arboviroses) tant dans les pays du Sud que du Nord.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (230 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 203-228

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2008.MON-34
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2008.MON-34
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.