Approche thérapeutique par utilisation de cellules dendritiques tolérogènes et de T régulateurs CD49b+ dans un modèle murin d'arthrite induite au collagène

par Louis-Marie Charbonnier

Thèse de doctorat en Biologie - Santé. Sciences biologiques

Sous la direction de Pascale Louis-Plence.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie rhumatismale fréquente et représente un vrai problème de santé publique. Les thérapies actuelles correspondent à des traitements de fond ou des traitements symptomatiques mais ne visent pas à éradiquer la cause de la maladie. Étant une maladie autoimmune, la PR est caractérisée par la présence de cellules immunitaires autoréactives. Les cellules dendritiques (DCs) sont des cellules présentatrices d'antigènes professionnelles jouant un rôle clé dans l'initiation et la modulation de la réponse immunitaire. Impliquées dans les mécanismes de tolérance périphérique les DCs sont une cible thérapeutique privilégiée dans les maladies autoimmunes telle que la PR. Les objectifs de ma thèse ont consisté à : -développer une thérapie cellulaire efficace dans le modèle expérimental d'arthrite induite au collagène chez la souris avec des DCs tolérogènes, -identifier/disséquer les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans la tolérance induite par les DCs, -optimiser/renforcer le potentiel tolérogène des DCs par manipulation in vitro. Mon travail de thèse a permis le développement d'une approche thérapeutique cellulaire efficace et innovante dans un modèle expérimental de PR. En effet, l'injection répétée des DCs immatures induit la génération d'une population T régulatrice CD49b+ présentant de fortes capacités immunosuppressives. Par manipulation in vitro des DCs afin d'optimiser leurs capacités tolérogènes, nous avons mis en évidence le potentiel thérapeutique de différents types de DCs. Ce profet de recherche a permis de poser les bases d'une immunothérapie de la PR. Cependant, l'application de telles stratégies thérapeutiques doit être envisagée avec précaution et nécessite des investigations avant leur utilisation chez l'homme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 238-245

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2008.MON-1
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2008.MON-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.