Timing absolu et relatif dans les coordinations bimanuelles : contribution de l'analyse des corrélations sérielles et implications pour la modélisation

par Kjerstin Torre

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Didier Delignières.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail de thèse interroge le rôle des processus de timing dans l'organisation des coordinations bimanuelles. Pour cela, il se propose de confronter les théories actuelles des coordinations, issues tant de l'approche des systèmes dynamiques que des approches cognitivistes, aux critères originaux fournis par l'analyse des corrélations sérielles. En effet, les formalisations actuelles des modèles de coordinations bimanuelles ont été développées sur la base de l'acceptation implicite que les fluctuations observées de phase relative étaient aléatoires (bruit blanc). Une littérature transdisciplinaire conséquente a cependant montré que des fluctuations corrélées dans le temps étaient plus la règle que l'exception ; plus spécifiquement, des corrélations à long terme de type bruit 1/f ont été mises en évidence dans des tâches de timing unimanuel. Dans cette perspective, ce document se présente comme l'articulation d'études portant sur les coordinations bimanuelles, les processus de timing unimanuel, et les corrélations sérielles à long terme. Nous apportons dans un premier temps une contribution méthodologique à la détection et la caractérisation des corrélations à long terme. Cette étape permet de démontrer dans un deuxième temps la présence de bruit 1/f dans les séries de phase relative dans une tâche de coordination bimanuelle. Ce résultat peut être exploité suivant deux approches théoriques actuellement contrastées du bruit 1/f. Le troisième temps de ce travail vise donc à mettre en regard ces deux approches pour dégager la pertinence et l'utilité de modèles mécanistes, spécifiques au domaine de recherche, du bruit 1/f. Dans un quatrième temps, nous poursuivons cette approche dans l'étude d'une tâche de timing unimanuel pour proposer une explication au changement qualitatif des corrélations induites par synchronisation avec un stimulus externe. Enfin, nous intégrons ces différentes contributions dans une analyse du timing absolu et relatif dans huit modalités de tâches de timing unimanuel et de coordinations bimanuelles (tapping ou oscillations, en synchronisation ou non avec un métronome). Les résultats montrent que les propriétés de corrélation distinctives des différents processus de timing unimanuel engagés en fonction des modalités de la tâche, persistent dans les tâches de coordinations bimanuelles correspondantes. Nous soutenons l'idée que les différents processus de timing unimanuel qui s'expriment au niveau de la dynamique des composants constituent une base sur laquelle se construit la coordination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (159 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 120-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2008.MON-4
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section des sciences et techniques des activités physiques et sportives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2008.MON-4
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2008.MON-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.