Incidence des itinéraires culturaux : fertilisation foliaire azotée, irrigation et hauteur de haie végétale, sur la composition azotée des baies de Vitis vinifera en climat méditerranéen

par Rana Jreij

Thèse de doctorat en Sciences des aliments. Biochimie et technologie des aliments

Sous la direction de Alain Blaise.


  • Résumé

    Compte tenu des changements climatiques, la vigne dans les régions méditerranéennes est de plus en plus soumise à des conditions de sécheresse estivale prononcée provoquant des contraintes hydriques plus ou moins intenses. L’absorption d’azote, extrêmement dépendante de l’eau du sol, peut être très réduite, voire bloquée, entraînant une résonance importante sur la composition des baies, en particulier au niveau de la concentration en azote avec des conséquences sur la fermentescibilité des moûts. Ce travail comporte une étude très fine de la composition azotée des baies dans leurs différents compartiments tout au long du cycle végétatif. A la lumière des résultats, des solutions sont proposées, permettant d’assurer la qualité des raisins issus de vignes soumises à des conditions de contrainte hydrique sévère, parmi lesquelles la fertilisation foliaire azotée apparaît comme un moyen efficace. Notre travail met en évidence l’effet améliorateur, sur la composition azotée des baies de plants de Vitis vinifera, de pulvérisations foliaires d’azote à différents niveaux de contrainte hydrique : les effets « dose », « stade d’apport » et ceux de l’interaction croisée « dose-stade d’apport » sont explorés. L’effet de l’interaction « alimentation hydriquehauteur de haie foliaire » est également étudié. D’une manière générale, la fertilisation foliaire affirme son efficacité dans toutes les expérimentations et révèle que plus la carence azotée ou hydrique est marquée, plus l’effet de la fertilisation foliaire est important. L’apport à véraison, par rapport aux autres stades de développement, est le plus approprié pour améliorer la teneur des baies en azote. Dès la dose de 10 kg N/ha apportée à cette période clé, les carences azotées des moûts sont enrayées. Ce travail contribue à la connaissance de la distribution de l’azote apporté par voie foliaire, de l’évolution de certains acides aminés comme la glutamine et l’arginine ainsi que du métabolisme et de la remobilisation de l’azote dans la vigne durant la maturation. Nous révélons aussi l’incidence de la fertilisation foliaire azotée, de l’irrigation et de la hauteur de haie foliaire sur la synthèse des précurseurs d’arômes en particulier ceux du sulfure de diméthyle.

  • Titre traduit

    Impact of cultural itineraries : nitrogen foliar fertilization, irrigation and canopy manipulation, on the nitrogen composition of vitis vinifera berries under mediterranean climate


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (228 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie. p. 206 - 228

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP 2008.MON-17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.