Ajustement structurel, mondialisation et agriculture familiale en Tunisie

par Mustapha Jouili

Thèse de doctorat en Sciences économiques. Économie de développement agricole, agroalimentaire et rural

Sous la direction de Michel Garrabé.

Soutenue en 2008

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    La question agraire est aujourd’hui au cœur des contradictions et des effets destructeurs de la mondialisation néolibérale. Les politiques de libre-échange accablent des centaines de millions des paysans du Sud qui sont, désormais menacés dans leur survie. Façonné pour servir le seul objectif d’ouverture des marchés du Sud aux excédents agricoles du Nord, l’Accord Agricole du GATT et de l’OMC les met en concurrence avec des producteurs hautement productifs alors que, la logique de l’accumulation mondialisée leur interdit toute possibilité de rattrapage. En Tunisie, l’adoption, depuis la mise en application du PAS, d’une politique agricole néolibérale est à l’origine d’une altération structurelle des conditions de production et de reproduction des exploitations paysannes et familiales. La conséquence étant une tendance à la détérioration des revenus réels des exploitants et l’accentuation de la différenciation socio-économique dont l’hétérogénéité des conditions réelles de production est à la base. Avec la signature des accords de l’OMC et la conclusion de l’accord de libre échange avec l’UE, il est difficile, voire même impossible pour une bonne majorité des exploitations paysannes et familiales de se maintenir, d’autant plus que les mécanismes qui ont permit jusque là leur maintien ont atteint leurs limites. Les nouvelles orientations n’ont fait qu’accroître les disparités socio-économiques dans le monde rural. Les petits paysans sont de plus en plus marginalisés et condamnés à l’exode sans toutefois que des emplois ne puissent leur être assurés. Beaucoup plus qu’une prolétarisation des petits paysans, c’est la ruine des régions rurales qui est à l’oeuvre.

  • Titre traduit

    Structural adjustment , globalization and family agriculture in Tunisia


  • Résumé

    The agrarian question is nowadays at the heart of destructive effects of the neoliberal globalization. Imposed in extreme inequality condition, free-trade policies overwhelm millions of peasants in the South. The GATT and WTO agricultural agreement is shaped to serve the main objective of opening South markets for North agricultural surplus. This agreement exposes South peasants to the competition with highly productive producer, while the logic of globalized accumulation deprives them of any possibility of catch-up. In Tunisia, the adoption of a neoliberal agricultural policy, since the application of SAP, is the cause of structural alteration of peasant and family farmers production and reproduction conditions: unfavorable price evolution, exclusion from finance system, restricted access to land, inefficiency of services…. The ultimate consequence is a tendency towards the deterioration of peasants' real income. However, heterogeneity of real production conditions is the foundation of an emphasis of socio-economic differentiation among farmers. With the signing of WTO agreements and the free-trade agreement with the EU, it has become more and more difficult for peasant to survive. Moreover, the mechanisms which allowed them to survive have reached their limits. The new orientations have only increased the socio-economic disparities in the rural world. Small peasants are more and more marginalized and condemned to exodus without assuring employment possibilities. More than small peasants' proletarization, it is the ruin of rural regions. Poverty, unemployment and food dependency are the main consequences.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (556 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 508-530 (403 références)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2008 JOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.