Hommes, carnivores ? : caractériser l’action de l’hyène des cavernes : de l’utilisation des données fossiles pour l’interprétation des sites mixtes

par Valérie Bourdillat

Thèse de doctorat en Archéozoologie

Sous la direction de Marylène Patou-Mathis et de Paola Villa.

Le président du jury était Denis Vialou.

Le jury était composé de Philippe Fosse, Jean-François Tournepiche.

Les rapporteurs étaient Marcel Otte, Jean-Philip Brugal.


  • Résumé

    En raison de sa présence dans de nombreux gisements en grotte Pléistocènes, de son comportement collecteur et de sa capacité à fracturer les os, l’hyène intéresse les archéologues depuis longtemps et fait l’objet de nombreuses études visant à caractériser les repaires. L’analyse taphonomique menée à partir des restes de faune provenant du repaire Pléistocène supérieur de Bois Roche (Charente, France) fournit des données détaillées pour caractériser les assemblages osseux accumulés par l’hyène des cavernes (Crocuta crocuta spelaea). L’étude de cas menée sur l’assemblage osseux provenant du niveau 1A de la grotte Scladina (Namur, Belgique) ; un niveau mixte à industrie moustérienne permet de remarquer plusieurs différences avec le repaire de Bois Roche. Sans pour autant exclure l’hypothèse d’un apport de carcasses dans le gisement par des hommes, nous remarquons que l’activité carnivore prend le dessus et entrave notre capacité à pouvoir distinguer l’empreinte humaine lorsque celle-ci est faible.

  • Titre traduit

    Humans – Carnivores? Characterizing the activity of the cave hyaena : The use of fossil data for understanding mixed assemblages


  • Résumé

    Because of her presence in many Pleistocene cave sites, because of her accumulating habits and ability to break bones, hyenas have been the subject of many studies by archaeologists interested in characterizing dens. The taphonomic study of the Pleistocene den from Bois Roche offers detailed data that can be used to characterize bone assemblages accumulated by the cave hyaena (Crocuta crocuta spelaea). The analysis of faunal remains from level 1A of Scladina cave (Namur, Belgium); a mixed assemblage associated with Mousterian industry indicates several differences compared to the Bois Roche den. Without excluding the contribution of humans as accumulators of carcasses in the site, we are forced to note that the carnivore activity hinders our ability to distinguish the human footprint when anthropic presence is rare and not intensive.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (292 p., 38 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 277-292

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2008 -- 21 -- 1
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2008 -- 21 -- 2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.