Contribution à la connaissance des comportements de subsistance des Néandertaliens : étude archéozoologique des grands mammifères du gisement Paléolithique moyen d'Érd (Hongrie)

par Éva Jacqueline Daschek

Thèse de doctorat en Archéozoologie

Sous la direction de Marylène Patou-Mathis.

Le président du jury était Denis Vialou.

Le jury était composé de Patrick Auguste.

Les rapporteurs étaient László Kordos, Zsolt Mester.


  • Résumé

    Ce travail doctoral alimente la recherche relative à l’économie de subsistance et au mode d’acquisition des ressources carnées des Néandertaliens au Paléolithique moyen en Europe centrale. L’activité cynégétique et le charognage, orientée vers les herbivores, a été largement démontrée par les études archéozoologiques, il n’en est pas de même pour les carnivores, à de rares exceptions près. Liés en partie à son éthologie, des restes attribués à l’ours des cavernes (Ursus spelaeus) sont fréquemment découverts dans les grottes. Considéré comme un site de plein air, le gisement d’Érd a pourtant la particularité de renfermer un nombre particulièrement important d’ossements appartenant à cet ursidé, dominant ainsi dans le spectre faunique. Leurs restes sont associés à ceux de la hyène des cavernes (Crocuta crocuta spelaea), ainsi qu’à des vestiges lithiques. La présence de ces carnivores, notamment celle de l’ours, est-elle contemporaine des occupations humaines et leurs restes proviennent-ils (en partie ?) de chasse par les hommes ? L’étude archéozoologique du matériel du gisement d’Érd montre que celui-ci constituait un habitat pour de nombreux carnivores, principalement, l’ours (tanière), mais aussi la hyène. Celle-ci intervient dans l’accumulation et/ou la modification des assemblages osseux. Ce gisement était également une halte de chasse pour des groupes humains avec des occupations brèves. L’intervention anthropique a pu être reconnue sur un petit nombre d’os ou de carcasses d’ours des cavernes. Cependant, aucun indice ne permet de démontrer que les ours des cavernes, omniprésents, ont été chassés par les hommes, contrairement au cheval. Ils ont également pu consommer la chair des bovinés et du rhinocéros (chasse, charognage). Les hommes ont vécu à l’époque de la formation de ces assemblages dans un environnement dominé par la steppe et sous des conditions climatiques assez froides et humides. La position chronologique du gisement n’a pas pu être précisée. En revanche, son interprétation du type plein-air peut être mise en doute. Il s’agirait plutôt d’une formation de cavité/abri plus ou moins développée, qui serait en accord avec la fonction multiple du gisement d’Érd.

  • Titre traduit

    Contribution to the knowledge of the Neandertal subsistence behaviours : archaeozoological study of the large mammals from the Hungarian Middle Palaeolithic site of Érd.


  • Résumé

    This doctoral research deals with subsistence behaviours of the Neandertal during the Middle Palaeolithic in central Europe. Hunting and scavenging activities were demonstrated by archaeozoological studies for herbivore procurement. This is different for carnivores, except for few of them. Depending to his ethology, skeletal parts belong to cave bears (Ursus spelaeus) are often discovered in caves. Considered as an open air site, Érd is particular because of the high number of cave bear skeletal parts. They are associated with those of cave hyena (Crocuta crocuta spelaea) and with lithic assemblage. Is the presence of carnivores contemporaneous of human occupations? Can we consider that at least a part of the cave bear remains arises from the human hunting activities? The archaeozoological study of the faunal remains from Érd shows that it was a habitat for numerous carnivores, in particularly for the cave bear (den) and for the hyena. Hyena has an impact in bone accumulation. This site was a stop for human groups with short occupations. Human action is visible only on few fragments or carcasses of cave bears. However, we have no clue that this taxon was hunted by humans, on the contrary of the horses. Humans were also interested by bovids and rhinos (hunting, scavenging). People lived in a steppic environment. Climate was humid and cold. People lived in a steppic environment. Climate was more and more humid and cold. Chronological position of this site cannot be precised more. The open air interpretation of this site becomes questionable because of its multiple functions. Érd could be considered more as a rock shelter or cave.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (354 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-340

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2008 -- 19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.