Systématique et biogéographie des Herpestidae et Viverridae (Mammalia, Carnivora) en Asie

par Marie-Lilith Patou

Thèse de doctorat en Biologie des organismes

Sous la direction de Géraldine Véron.


  • Résumé

    L’Asie est une région présentant une importante biodiversité et abrite ainsi plusieurs hotspots. Son climat tropical, son histoire géologique complexe, les variations climatiques qui ont eu lieu depuis le Tertiaire jusqu’au Pléistocène et enfin sa fragmentation insulaire (îles d’Asie du sud-est) sont autant de facteurs susceptibles d’avoir généré cette diversité. Ainsi, un certain nombre d’hypothèses biogéographiques ont été avancées dans la littérature pour expliquer la distribution et la richesse spécifique observée. Les Herpestidae (mangoustes) et les Viverridae (genettes et civettes) sont deux groupes de mammifères carnivores présents en Afrique et en Asie. Nous avons étudié la phylogénie de ces groupes avec une attention particulière pour leurs représentants asiatiques, à partir des données moléculaires. Nous avons également étudié la phylogéographie, c’est-à-dire la distribution des différentes lignées dans l’espace, de plusieurs espèces ou groupes d’espèces proches. L’ensemble de ces données ont été replacées dans un contexte temporel. Nous avons réalisé des analyses de datations moléculaires chez ces différents groupes afin de confronter ces résultats avec les hypothèses paléoclimatiques et paléobiogéographiques proposées. Ces résultats montrent que les Herpestidae asiatiques ainsi que les Hemigalinae et Paradoxurinae (deux sous-familles strictement asiatiques de Viverridae) forment des groupes monophylétiques qui se seraient diversifiés à partir de la fin de l’Oligocène-début du Miocène. Par la suite, différentes variations climatiques et topographiques auraient induit de nombreux évènements de diversifications au sein de chacun de ces groupes et nous avons cherché à mettre en relation ces deux paramètres pour comprendre la façon dont la biodiversité s’est mise en place en Asie. Nous avons ainsi vérifié un certain nombre de barrières biogéographiques et suggéré l’existence de différentes zones de refuges glaciaires en Asie


  • Résumé

    Asia is a region that contains substantial biodiversity and harbours several biodiversity hotspots. Its tropical climate, complex geological history, the climate variations that have occurred since the Tertiary to Pleistocene and its insular fragmentation (islands of Southeast Asia) are factors that may have generated this diversity. Thus, a number of biogeographic hypotheses have been advanced in the literature to explain the distribution and species richness observed. The Herpestidae (mongoose) and Viverridae (genets and civets) are two groups of carnivorans mammals occurring in Africa and Asia. We studied the phylogeny of these groups with special emphasis on their Asian representatives, based on molecular data. We have also studied the phylogeography of different species or groups of species i. E. We studied the spatial distribution of the different lineages. All these data have been placed in a temporal context. We have performed molecular dating analyses in these different groups to compare results with palaeobiogeographical and palaeoclimatic assumptions. These results demonstrated that Asian Herpestidae and the Hemigalinae and Paradoxurinae (two strictly Asian sub-families of Viverridae) formed monophyletic groups that would have diverged and diversified since the end of the Oligocene-Early Miocene. From this time, various climatic and topographic changes would have led to many diversification events within each of these groups. Our aim has been to link these two parameters to understand how and when did this diversity appeared. Thus, our data supported several biogeographical barriers hypotheses and suggested the existence of different glacial refuge areas in Asia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (356 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 315-331

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 131 669
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.