La politique de sécurité de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) : essai sur le renforcement des mécanismes de coopération entre les États membres

par Michel Godame

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean-Paul Joubert.

Soutenue en 2008

à Lyon 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œsecurity's policy of the Economic and Monetary Community of Central Africa : essay on the reinforcement of cooperation's mecanisms among the memberships


  • Résumé

    Ce travail entend, sous forme d'essai, questionner le renforcement des mécanismes de coopération entre les six pays membres (Cameroun, République centrafricaine, République du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad), au centre du débat actuel sur la citoyenneté et l'exclusion, l'affirmation des identités nationales et l'intégration. Il met en exergue, dans la première partie, les facteurs de l'échec de l'Union douanière et économique de l'Afrique centrale (UDEAC) : la difficile équation nation – fédération, l'inapplicabilité des théories néolibérales qui ont placé les Etats membres au milieu du gué entre marginalité suite à l'essor du mondialisme et nouveau désir d'union, les projets concurrents. Il laisse entrevoir, dans la seconde partie, la promesse de la CEMAC en un avenir meilleur, par la réalisation d'une véritable communauté de destin axée sur la paix économique et la paix institutionnelle. Un des propos de cette thèse est de montrer que les politiques nationales post-indépendance n'ont qu'un rapport fort éloigné avec la nature ou l'essence de l'intégration, même si elles constituent des artefacts connotés au plan idéologique et lourds de sens historique et, donc, forcément conventionnels et mouvants. Nous nous attacherons à analyser ces constructions arbitraires devenues progressivement des croyances collectives à l'effet de faire agir les parties au Traité dans la direction souhaitée. Un autre propos de cette thèse consiste à discuter et à critiquer ces politiques qui oscillent entre le respect des souverainetés nationales articulé autour d'une victoire politique – celle de la décolonisation et des indépendances – et la volonté de relever le défi du développement économique et social consécutif à l'échec de ladite victoire politique. C'est-à-dire la volonté de jeter les bases de l'identité collective comme d'un lieu commun partagé. La promesse de la CEMAC résidera, sans aucun doute, dans cet effort de dépassement des particularismes locaux et nationaux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (641 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 595-641.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.