De Tarente à Pergame : la guerre des dieux et des Géants

par Christos Ioannitis

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Jean-Marc Moret et de Eleftheria Serbeti.

Soutenue en 2008

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Le nouveau cratère à volutes du Peintre de Darius, un éminent peintre apulien, constitue le point d’orgue de cette thèse. Ce document a été partiellement présenté en 2002 par Konrad Schauenburg. Il se trouve aujourd’hui à Hambourg au Museum für Kunst und Gewerbe (inv. 2003. 130). Il illustre la plus grande Gigantomachie de l’art grec, la frise du Grand Autel de Pergame mise à part. Bien que très fragmentaire, une reconstitution de la bataille est possible. Presque toutes les divinités du panthéon grec participent au combat ainsi que des héros (Héraclès, les Dioscures) et une personnification, probablement Délos. Les rochers avec architectures projetés par les Géants sont un unicum dans l’imagerie. Cette œuvre a de nombreux points communs avec l’amphore attique du Peintre de Suessula (Louvre MNB810). On peut même envisager que les deux artistes puisent à une même source, un même modèle (péplos d’Athéna ou une peinture murale). Il est intéressant de noter les nombreux recoupements entre l’illustration du Peintre de Darius, les sculptures d’époque impériale (Pergé, Aphrodisias, Leptis Magna) et l’épopée latine – particulièrement avec la Gigantomachie grecque et latine de Claudien.

  • Titre traduit

    From Taranto to Pergamon : the war between Gods and Giants


  • Résumé

    The new volute krater of the Darius Painter, an eminent apulian vase-painter, is the central point of this work. This document has been partially presented by Konrad Schauenburg in 2002. It is now at the Museum für Kunst und Gewerbe at Hamburg (inv. 2003. 130). It depicts the biggest Gigantomachy of greek art – the sculptures of the Pergamon Altar excepted. The vase is very fragmentary but a reconstruction of the battle is possible. Almost all the divinities of the greek pantheon are in fight but also heroes (Herakles, the Dioscures) and a personification, probably Delos. The rocks with architectures thrown by the Giants are a unicum in greek imagery. This work has a lot of common points with the attic amphora of the Suessula Painter (Louvre MNB810). We can presume that the two artists are using a common model (peplos of Athena or a wall painting). There are also a lot of cross hackings between the Darius Painter scene, the sculpture of the imperial period (Perge, Aphrodisias, Leptis Magna) and the latin epopee and particularly with the latin and greek Gigantomachy of Claudian.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (349 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.173-193. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.