Erudition et bibliophilie en France au XIXe siècle : la Société des Bibliophiles lyonnais (1885-1914), cénacle d'amis des livres, société savante et association d'éditeurs amateurs en province sous la Troisième République

par Denis Galindo

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Dominique Varry.

Soutenue en 2008

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Nées au XIXème siècle, les sociétés de bibliophiles se divisèrent en deux grandes catégories : certaines se définirent avant tout comme des sociétés savantes, vouées à l'édition soignée et élégante de travaux d'érudition et surtout de documents historiques ou à la réédition d'ouvrages rares ; d'autres, apparues plus tard, se consacrèrent à l'édition luxueuse d'œuvres -surtout littéraires- classiques ou contemporaines. Les membres des premières comme des secondes, non contents d'être collectionneurs, se voulaient créateurs de livres, sans dépendre d'un éditeur, ni composer avec des contraintes d'ordre commercial. La Société des Bibliophiles lyonnais, fondée à Lyon en 1885, se rattachait à la première de ces deux catégories. Entre sa fondation et 1914, elle réunit trente-sept adhérents, érudits et collectionneurs issus de l'aristocratie et de la bourgeoisie de Lyon et sa région. Ceux-ci firent paraître vingt-neuf publications, représentatives de la production des sociétés savantes vouées à la recherche historique, et s'intéressèrent en particulier, en tant qu'érudits, à l'objet qu'est le livre, donc à son histoire et aux curiosités de la bibliographie. Leurs éditions, ouvrages de luxe d'aspect archaïsant, étaient de plus destinées à contribuer au renouveau esthétique de l'imprimerie lyonnaise et à marquer l'histoire de la bibliophilie locale. Mais l'aspect le plus mémorable de l'activité des sociétés savantes de bibliophiles en général fut bien le rôle qu'elles jouèrent, au XIXème siècle, dans le développement de l'intérêt pour l'histoire du livre.


  • Résumé

    The bibliophilic circles, which were founded during the nineteenth century, can be divided into two main categories : some of them were above all learned societies, which devoted themselves to publish scholarly works and mainly historical documents or to reprint rare books ; others devoted themselves to publish luxuriously works of classical or contemporary literature. The members of each category wanted to create books without depending on professional publishers. Founded in Lyon in 1885, the Société des Bibliophiles lyonnais belonged to the first category. From its formation to 1914, thirty seven gentlemen, who were scholars and book collectors, came together in this club. They published twenty nine works, which represented very well the productions of the historical learned societies and they were interested particularly in the book as an object, so in its history and in the retrospective bibliography. Their publications, which were luxurious and conventional books, had besides to contribute to the aesthetic revival of Lyon's printing and to leave a mark in the bibliophilic history. But the most important aspect of the activities of the bibliophilic learned societies during the nineteenth century was effectively the part which they played in the development of the researches in the field of the history of the book.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (663 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 544-657. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.