Dégradation photocatalytique de microorganismes (inactivation) par une montmorillonit, pontée au titane et des photosensibilisateurs - comparaison avec Ti02

par Abdelhamid Khalil Benabbou

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Chantal Guillard et de Zoubir Derriche.


  • Résumé

    La photocatalyse a été utilisée pour éliminer des microorganismes (Escherichia-Coli) qui constituent une pollution biologique de l'eau. Le procédé photocatalytique associe un semi-conducteur (le dioxyde de titane) à des rayonnements UVA pour générer des espèces réactives de l'oxygène (EROs), qui vont à leur tour inactiver E-coli grâce au stress oxydant que les EROs provoquent. Plusieurs matériaux ont été impliqués dans cette étude: le Ti02, les photosensiblisateurs et une argile pontée avec le titane. Cette dernière s'est montrée totalement inefficace à éliminer les microorganismes par photocatalyse. Le Ti02 a été le plus efficace des matériaux testés, l'inactivation bactérienne a été totale après 180 minutes d'irradiation en UVA et en présence de seulement 0,25 gIL. Le traitement photocatalytique des bactéries semble être durable puisqu'aucune recultivabilité des microorganismes n'est observée 48 heures après les irradiations. Les photosensibilisateurs ont été moins efficaces que le Ti02 mais ils présentent l'avantage, non négligeable, d'être activable dans le visible. Ce résultat ouvre la voie pour une application solaire du procédé de désinfection photocatalytique


  • Résumé

    Photocatalysis has been used to eliminate microorganisms (Escherichia-Coli) which act as a biological pollutant in water. The photocatalytic process associates a semiconductor (the titania dioxyde) with UV radiations to generate the Reactive Species of the Oxygen (ROSs), which, in tum, inactivates E-coli thanks to the oxydative stress that the ROSs engenders. Several materials have been inc1uded in this study: Ti02, photosensitizers and titania pillared clay. The latter proved completely inefficient in eliminating microorganisms by photocatalysis. The Ti02 was the most efficient among the materials tested. Bacterial inactivation was total after 180 minutes of radiation with UVA and with a presence of only 0,25 gIL. The photocatalytic treatment ofbacteria seems to be durable since no sign of re-emergence of microorganisms has been noticed 48 hours after radiation. Photosensitizers proved less efficient than the Ti02, yet their role is, to a certain extent, quite significant as they can be activated with visible light. The result of this study paves the way for the solar application of the process of photocatalytic disinfection

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/216bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.