Les infections multiples dans les symbioses insectes / bactéries : évolution intra-hôte et conséquences populationnelles

par Émilie Vautrin

Thèse de doctorat en Biologie évolutive

Sous la direction de Sandrine Bajard.

Soutenue en 2008

à Lyon 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Multiple infections in insect symbioses : intra-host evolution and population consequences


  • Résumé

    Les infections multiples par des symbiotes transmis verticalement furent longtemps considérées comme exceptionnelles. Pourtant de nombreux exemples sont documentés dans la nature, en particulier chez les insectes. Leur maintien pose plusieurs questions. Ces associations sont-elles stables ? Quels mécanismes les stabilisent-elles ? Comment évoluent-elles ? Quels types d'interaction entre symbiotes peuvent émerger ? Nous avons abordé ces questions en combinant une approche de terrain à une approche théorique de modélisation. Les populations naturelles de l'hyménoptère Leptopilina heterotoma, qui est infecté par trois souches de Wolbachia, présentent une extrême stabilité spatiale et temporelle de la tri-infection. Théoriquement, nous avons montré que différents types d'interactions pouvaient évoluer, notamment la dépendance et la coopération via la co-transmission des symbiotes. Ce travail constitue une première étape dans la formalisation et l'analyse évolutive de ces symbioses

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 117-138

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/74bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.