Étude du verre d'oxydes LBG : des propriétés optiques non linéaires au comportement sous haute pression

par Camille Coussa-Simon

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Dominique Vouagner.

Soutenue en 2008

à Lyon 1 .


  • Résumé

    The possibility to induce a second-order non-linearity in glasses was prouved in 1991 on silica glasses, thanks to a thermal poling process. The susceptibility created in this manner remains weak. We have therefore studied another oxydes glass (LBG). We developped experimental set up allowing us to create and to characterize the anisotropy induced by thermal poling in LBG glass. The effects of laser UV nanosecond irradiations with the aim of writing waveguides are also studied. The opportunity to vary locally the refractive index and the structure of the glass, leads us to observe the behaviour of LBG glass under high pressures. The glass, densified in diamond anvil cell is studied in situ by Raman and X-rays absorption spectroscopies (XAS). We put forward a singular behaviour of this glass under pressure by Raman scattering : hysteresis curves, closed or opened are described, showing a non monotonous Raman shift of a band as a function of pressure. XAS measurements confirmed that a partiel irreversible germanium coordination number occured. If the applied pressure is high enough, structural modifications are permanent and steady at ambient pressure

  • Titre traduit

    Study of the oxydes LBG glass : from its non linear optical properties to its behaviour under high pressure


  • Résumé

    La possibilité d’induire une susceptibilité non-linéaire d’ordre deux dans les verres a été démontrée en 1991 sur des verres de silice, par la méthode du « poling thermique ». La susceptibilité créée reste cependant peu élevée. Dans le cadre de cette thèse, notre intérêt s’est porté sur un verre à base d’oxydes de lanthane, bore et germanium (LBG), dont les propriétés optiques laissaient entrevoir de grandes possibilités. Des dispositifs expérimentaux ont été développés au cours de ce travail afin de créer et de caractériser l’anisotropie induite dans le verre LBG par « poling » thermique. Les effets d’irradiation laser UV nano-secondes en vue de l’inscription de guides d’onde sont également étudiés. La possibilité de changer localement l’indice de réfraction et la structure du verre nous a conduits à étudier pour la première fois le comportement de ce verre sous pression. Le verre comprimé en cellule à enclumes diamant est étudié in situ par spectroscopies Raman et d’absorption des rayons X (XAS). Nous mettons à jour un comportement singulier de ce verre sous pression par diffusion Raman: des cycles d’hystérésis ouverts ou fermés, peuvent être décrits et montrent une évolution non monotone d’une bande Raman en fonction de la pression. Les mesures XAS confirment un changement de coordinence partiellement irréversible du germanium. Si la pression appliquée est suffisamment élevée, les changements structuraux induits sont permanents et stables à pression atmosphérique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 157-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/218bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.