Rôle du facteur de transcription EKLF dans le contrôle de la fourche de différenciation érrythro-mégacaryocytaire

par Fabrice Bouilloux

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de François Morlé.

Soutenue en 2008

à Lyon 1 .


  • Résumé

    EKLF et FLI-1 sont deux facteurs de transcription antagonistes activant respectivement la transcription des gènes spécifiques des lignées érythrocytaire et mégacaryocytaire qui dérivent d'un progéniteur bipotent commun. L'absence de EKLF favorise l'immortalisation des cellules érythrocytaires et la production dérégulée de FLI-1 est une cause récurrente de leur transformation. Afin de préciser le rôle de EKLF, son expression a été modulée dans des cellules érythroleucémiques ou dans des progéniteurs multipotents hématopoïétiques humains. Nos résultats montrent que EKLF n'a d'effet antiprolifératif ni dans des cellules érythroleucémiques surexprimant FLI-1 ni dans des progéniteurs natifs, mais favorise l'engagement du progéniteur bipotent vers la différenciation érythrocytaire au détriment de celle mégacaryocytaire. Ce rôle de EKLF ne dépend pas de sa capacité à lier l'ADN, mais s'explique au moins en partie par l'inhibition du recrutement de FLI-1 sur les promoteurs mégacaryocytaires

  • Titre traduit

    Control of the erythro-megakaryocytic differentiation by the EKLF transcription factor


  • Résumé

    EKLF and FLI-1 are antagonistic transcription factors driving the specific gene expression of erythrocytic and megakaryocytic lineage respectively, which derive from a common bipotent progenitor. FLI-1 overexpression is observed recurrently in Friend erythroleukemia and immortalisation of the erythrocytic lignage is favoured by EKLF knock out. In order to study the EKLF functions, its expression level has been modulated in erythroleucemic cells and in human mulitpotent hematopoietic progenitors. Our results failed to evidence any antiproliferation effect of EKLF neither in Friend erythroleukemic cells nor in multipotent prognitors. On the other hand, EKLF favours the erythrocytic at the expense of megakaryocytic differentiation of the bipotent progenitor. This effect is not dependent on the EKLF DNA binding ability and can be explained, at least in part, by the inhibition of FLI-1 recruitment on megakaryocytic promoters

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131 f.)
  • Annexes : Références bibliographiques f. 117-131

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/257bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.