Induction de la cardioprotection par le diazoxide : études en temps réel sur un modèle cellulaire

par Sophie Pelloux

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Yves Tourneur.

Soutenue en 2008

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Une protection contre les lésions dues à une ischmie-reperfusion peut être induite par le diazoxide, un ouvreur de canaux potassiques ATP-dépendants (Katp). Le diazoxide est aussi connu pour inhiber la succinate déshydrogénase (SDH), enzyme de la chaîne respiratoire et du cycle de Krebs. Pour mieux comprendre les mécanismes en jeu, nous avons caractérisé la lignée cellulaire d'origine cardiaque HL-1-NB, adaptée à l'utilisation de techniques optiques, pour suivre en temps réel plusieurs paramètres cellulaires. Sur ce modèle nous avons montré que le diazoxide n'induit pas l'ouverture des canaux KATP, ni sarcolemmaux, ni mitochondriaux, dans des conditions qui induisent pourtant une protection. Nos résultats sont en faveur d'un rôle clé de l'inhibition de la SDH dans l'induction de la protection. Ils suggèrent par ailleurs que le diazoxide pourrait avoir, par une action sur les canaux KATP sarcolemmaux, indépendamment de leur ouverture, un effet métabolique compartimenté


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (171 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 100-112

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/16bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.