Étude des effets secondaires rénaux du Meloxicam et du Kétoprofène dans des modèles animaux : contribution à l'évaluation de l'importance de la voie prostanoïdergique et de ses interactions avec les voies nitrergique et angiotensinergique dans l'hémodynamique rénale

par Stéphane Junot

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Jeanne-Marie Bonnet-Garin.

Soutenue en 2008

à Lyon 1 .

  • Titre traduit

    Renal effects of meloxicam mand ketoprofen in animals models : contribution to the study of prostanoids effects on renal haemodynamic and their interactions with angiotensin and nitric oxide in the kidney


  • Résumé

    L'action thérapeutique des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) est liée à l'inhibition des enzymes cyclo-oxygénases (COX) et à la suppression de leurs métabolites, les prostanoïdes. Ce travail visait à évaluer les effets secondaires rénaux d'un inhibiteur préférentiel de l'isoforme inductible COX-2, le méloxicam, en le comparant avec le détoprofène, un inhibiteur non spécifique des COX. Il avait également pour objectif de préciser l'implication de la voie prostanoïdergique dans l'hémodynamique rénale et ses interactions avec les voies nitergiques et angiotensinergiques. En utilisant des modèles ovin et porcin, ces études ont mis en évidence une altération du débit sanguin rénal (DSR) par le méloxicam, en cas de perturbation de la volémie et de la balance vasoconstriction/vasodilation lors de l'inhibition de la synthèse de monoxyde d'azote (NO) et d'angiotensine II. Dans ces conditions, les COX-2 apparaissent mises en jeu dans le rein, alors qu'elles ne le sont pas en situation normale, où les COX-1 ont une action prépondérante dans le maintien du DSR. Après avoir montré que la synthèse de prostanoïdes était augmentée dans le rein lors d'altération de la voie nitrergique, ce travail a mis en évidence qu'inversement, l'apport de NO par inhalation permettait de compenser les perturbations rénales induites par le kétoprofène. Ainsi, la voie du NO semble constituer une piste à explorer pour améliorer la tolérance rénale des AINS

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (322 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 235-299

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/62bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.