Développements méthodologiques pour l’imagerie moléculaire dans le système cardiovasculaire et les noyaux polarisés par Résonance Magnétique Nucléaire

par Hasan Alsaid

Thèse de doctorat en Génie biologique et médical

Sous la direction de Emmanuelle Canet-Soulas et de Yannick Crémillieux.

Soutenue en 2008

à Lyon 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La recherche en Imagerie par RMN combinant l’imagerie moléculaire en proton et l’imagerie des gaz hyperpolarisés (hélium-3) est une voie prometteuse dans le domaine des applications cardiovasculaires et pulmonaires. Dans ce cadre, l’objectif de cette thèse est de développer et de mettre en place des instrumentations, des séquences et des protocoles IRM dédiés à l’imagerie du petit animal (souris) pour le suivi longitudinal non invasif des pathologies chroniques des tissus cardiovasculaires et pulmonaires. Le premier chapitre est consacré aux pathologies vasculaires et à l’état de l’art des connaissances en agents de contraste en IRM cardiovasculaire et pulmonaire. Le deuxième chapitre est dédié à l’imagerie moléculaire de la plaque d’athérosclérose pour évaluer de nouveaux agents de contraste : 1) non spécifiques, ex-vivo avec une analyse multi pondération des composants de la plaque sur des prélèvements coronariens humains. 2) spécifiques, pour suivre l’inflammation de la plaque d’athérosclérose in-vivo chez la souris ApoE-/- en ciblant la P-sélectine (molécule d’adhésion exprimée dans la plaque aux stades évolutifs). Dans le troisième chapitre, le système de synchronisation cardio-respiratoire en temps réel qui a été développé, est présenté pour : 1) étudier des agents de contraste de la plaque d’athérosclérose chez la souris au niveau de la crosse aortique et de la naissance des carotides où la plaque est plus avancée avec des lésions plus complexes. 2) étudier par IRM l’effet de l’entraînement en endurance sur la fonction cardiaque chez la souris. Le quatrième chapitre est consacré aux pathologies pulmonaires et à l’IRM de l’hélium-3 hyperpolarisé pour mettre en place l’imagerie de la ventilation pulmonaire chez la souris en respiration spontanée avec des séquences IRM rapides ; l’administration du gaz par un masque permettant une approche non invasive et adaptée au suivi longitudinal chez la souris

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 p.)
  • Annexes : Références bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/146bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.