Mécanismes physiopathologiques responsables des troubles de la motilité intestinale étudiés sur 2 modèles expérimentaux d'atrésie intestinales chez le rat

par Laurent Fourcade

Thèse de doctorat en Biologie - Sciences - Santé. Médecine

Sous la direction de Franck Sturtz.

Soutenue en 2008

à Limoges .


  • Résumé

    L’atrésie intestinale est une malformation congénitale du tube digestif qui nécessite une intervention rapide. Les suites opératoires sont grevées par des troubles fonctionnels de l’alimentation nécessitant un support nutritionnel parentéral avec une longue hospitalisation et une morbidité élevée conduisant parfois au décès de ces patients. Des anomalies du développement du système nerveux entérique et de l’épithélium ont été pressenties comme étant à l’origine de ces troubles fonctionnels. Ces anomalies seraient prédominantes pour certains soit en amont de l’obstacle, soit, pour d’autres, en aval de l’atrésie. Pour préciser cela, nous avons développé deux modèles animaux originaux de création d’obstruction du tube digestif chez le rat qui nous ont permis d’effectuer des études immunohistochimiques à l’aide de marqueurs de la différenciation du SNE et de l’épithélium. Nous avons montré que des anomalies de développement du plexus myentérique prédominaient en aval de l’obstacle intestinal généré dans ce modèle par une ligature intestinale. Nous avons également pu reproduire un type d’atrésies survenant chez l’homme, les atrésies intestinales multiples en utilisant un second modèle tératogénique consistant à injecter de l’adriamycine par voie intra-péritonéale à des rates gestantes. L’étude des fragments atrétiques a confirmé l’existence d’anomalies du développement du SNE post-atrétique et a permis de mettre en évidence le rôle des facteurs endocrines dans la maturation du SNE dans ce contexte pathologique.


  • Résumé

    Small bowel atresia remains a challenging problem among neonatal digestive disorders. In all cases, the treatment is based on surgical intervention consisting of resection of the obstructed part of the bowel followed by a primary anastomosis. A successful surgical correction and an adequate length of small intestine are not always sufficient to obtain a full recovery of the bowel. In fact, in about 20% of treated newborns, small bowel function remains not optimal, making it impossible to give these children a normal oral feed. Disturbances in enteric nervous system (ENS) and in epithelium development have been suspected in the pathogenesis of these disorders. A part of the authors consider that these abnormalities are mainly observed in the upper part of the obstruction. For the others, such disturbances are mainly observed in the lower part. Thus, we developed 2 animal models of intestinal obstruction in the rat using immunohistochemical reagents involved in epithelium and enteric nervous system differentiation. We demonstrated in the lower part of a surgical induced obstruction, a delay in the maturation of the ENS. Using a teratogenic model (adriamycin), we also reproduced multiple gastrointestinal atresia, a rare kind of human intestinal atresia with a poor prognosis. We also demonstrated the major role of amniotic fluid digestion and mesenteric blood supply in the ENS maturation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 175-185

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M2008310E
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.