Pour une nouvelle approche poétique de la création littéraire au travers de l'analyse de cinquante nouvelles issues de la littérature belge de langue française

par Chantal Saoudaoui

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Beniamino.


  • Résumé

    Dussent les formules retenues par chacun se révéler bien différentes, tout ce qui s'est écrit d'important en ce siècle en Belgique francophone tourne autour de la question du traitement de la langue et de l'appropriation des genres. Ainsi, les "relations littéraires" franco-belge reposent largement sur des logiques d'exclusion méconnues comme telles, car reconnues comme "naturelles", ou du moins comme "fatales", et ce des deux côtés de la frontière. Le particulier en cause ici se réclame moins du droit à la différence ou d'un pluralisme égalitaire que d'une certaine force du faible. Et plutôt que de s'attarder sur l'actualité du quotidien, certains auteurs préféreront composer des textes dont l'intérêt se portera sur la seule singularité du sujet. Ce qui définit la nouvelle conçue ainsi, c'est le caractère anecdotique hors du commun des évènements loin de toute référence à des contextes précis. La singularité du sujet tient moins parfois au caractère des faits qu'au type de personnage choisi. Or, la question qui se pose est la suivante : est-ce bien de fantastique dont-il s'agit ici ? N'est-il pas plutôt question comme pour Maurice Maeterlinck d'une recherche qui, sous les apparences de l'expérimentation objective, vise à mettre en évidence la reconnaissance d'un ordre de choses suprasentibles, immatérielles et rationnellement inexplicables. Dès lors, l'objet étrange est une fiction, il se présente et se vérifie sans objectivation. Les objets littéraires se plaisent à se jouer des catégories et à mettre en difficulté les velléités classificatrices des lecteurs. Cette vision magique d'un autre monde qui n'est plus le monde mais comme son envers et sa face cachée, qui demeurent toujours en deçà du spectacle et ne se montre jamais en lui.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., (366 f.)
  • Notes : THESE NON COMMUNICABLE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.