Sur l'identité et la différence en français : étude de l'encodage des arguments de même, pareil, autre et différent

par Céline Corteel

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Marleen Van Peteghem.

Soutenue en 2008

à Lille 3 .


  • Résumé

    Cette étude vise à dégager la spécificité sémantico-référentielle de même, pareil, autre et différent, à partir de l'examen des différentes possibilités d'encodage syntaxique de leurs arguments. Les adjectifs retenus donnent lieu à quatre types d'emplois, qui s'expliquent par le fait qu'ils établissent toujours une relation entre au moins deux entités. Sont ainsi successivement examinés les emplois à complément, les emplois anaphoriques, les cas de lecture interne et les cas de lecture dépendante. Il en ressort que autre fonctionne comme un opérateur négatif, qui permet d'exclure un référent donné comme référent du SN dans lequel il figure. L'interprétation de même est quant à elle liée à des effets de distributivité, sans lesquels on ne saurait accéder aux arguments de l'adjectif. L'identité exprimée par même peut d'établir sur le plan qualitatif ou référentiel, contrairement à ce qui se passe avec pareil, qui n'exprime jamais l'identité absolue. Pareil permet de mettre en lumière le fait qu'un référent donné présente des caractéristiques particulièrement saillantes, ou jugées comme telles. Différent, enfin, a toujours trait au qualitatif, et il oriente l'esprit vers la possibilité d'une distinction numérique. Ce sémantisme de partition se trouve renforcé lorsqu'il figure au pluriel en position prénominale. Ces éléments de description permettent de comprendre pourquoi même, pareil, autre et différent n'exploitent pas de la même façon les différentes possibilités d'encodage syntaxique de leurs arguments et pourquoi ils donnent lieu à des effets de sens différents

  • Titre traduit

    French adjectives denoting a relation of identity or difference : how même/pareil/autre/différent encode their arguments


  • Résumé

    The goal of this study is to describe the particular semantic and referential properties of même, pareil, autre and différent, on the basis of the different possibilities for syntactically encoding their arguments. These adjectives have four distinct uses, as a function of the relationship they established between their arguments. The first chapter examines cases of même/pareil/autre/différent when followed by an overt second argument introduced by a preposition or a complementizer. In chapters 2, 3 and 4, anaphoric readings, NP-internal readings and NP-dependant readings are examined one by one. It is shown that autre functions as negative operator used to exclude a referent from the potential referents of the NP in which it appears. As for même, its interpretation crucially relies on distributy effects. It can express both "referential" and "qualitative" identity, whereas pareil is only used in the second case. Pareil turns out to involve appraisal, indicating that a referent has particularly salient properties. Different always implies qualitative differences, and it is used when the elements of the denoted set can be numerically distinguished. In the prenominal position of a plural, the latter function of différent is reinforced. The analysis offered in this study accounts for why même, pareil, autre and différent do not syntactically encode their arguments in exactly the same way. The proposal also explains the various meanings identified with these adjectives

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(XV-375 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 359-375. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2008-29
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.