Aspects de la syntaxe et de l'interprétation de l'apposition à antécédent nominal

par Kathleen Michele O'Connor

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Liliane Haegeman.

Soutenue en 2008

à Lille 3 .


  • Résumé

    Ce travail propose une analyse de l'apposition en anglais dans le cadre de la grammaire générative, l'apposition étant définie comme la post-modification non-restrictive d'un NP par un AP, DP ou PP. L'étude est organisée en deux grands axes de recherche : la syntaxe interne et la syntaxe externe. Concernant la synatxe interne, une étude des différentes classes d'adverbes admises au sein d'une appositive montre que cette dernière comporte toute une hiérarchie de projections fonctionnelles dominant le IP. La présence de conjonctions et d'adverbes modaux indiquent que les appositives sont dotées d'un CP comprenant le SubP, site qui accueille les conjonctions, et le ForceP, associée avec la force illocutoire. Sont étudiées ensuite les projections nominales, particulièrement la possible présence d'un sujet et de quantifieurs. Il est proposé qu'une appositive contienne une relation de prédication avec un argument nul. Par ailleurs, certains quantifieurs semblent capables de flotter par rapport à ce sujet, tandis que d'autres se situent en position sujet. Le lien entre l'appositive et sa proposition hôte est un lien de coordination spécifiante. Cette relation est régie par une projection fonctionnelle dédiée, le &:P, qui prend l'antécédent dans son spécifieur et un DP nul dans son complément. Ce DP nul a pour complément le CP de l'appositive. Le sujet vide de l'appositive est doté d'un trait [+wh] qui l'oblige à monter vers le CP afin de vérifier ce trait dans une relation Spec-tête. Dans cette optique, une appositive est essentiellement une proposition relative appositive non-finie

  • Titre traduit

    On the syntax and interpretation of apposition to nominal antecedents


  • Résumé

    This thesis proposes an account of apposition in English within the theory of generative grammar. Apposition is defined as the non-restrictive post-modification on an NP (the antecedent) by an AP, DP or PP (the appositive). This study is divided into two categories : internal syntax and external syntax. With respect to the internal syntax, a study of the different classes of adverbs that occur in appositives demonstrates that they contain an extensive hierarchy of functional projections associated with the area located above IP. The presence of conjunctions and modal adverbs provides evidence that appositives also have a CP layer that includes the projection SubP, the site that hosts conjunctions, and the projection ForceP, associated with illocutionary force. Attention is then given to nominal projections within the appositive, particularly the potential for a subject and for quantifiers. It is proposed that appositives contain a predication relation with a nul argument. Certain quantifiers appear to float from this subject, whereas others are assumed to be located in subject position. It is then suggested that the link between the appositive and its host clause is one of specifying coordination. This relationship is governed by a functional projection, &:P, that hosts the antecedent in its specifier and a null DP in complement. The null DP takes the CP of the antecedent as its complement. The null subject of the appositive has a [+wh] feature that requires movement to CP for feature checking. Under this assumption, an appositive is essentially a non-finite, non-restrictive relative clause

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(VI-328 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 311-328. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2008-27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.