Etude du régulateur central de la virulence, BvgA/S, chez Bordetella pertussis, l'agent de la coqueluche

par Julien Herrou

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Françoise Jacob-Dubuisson et de Rudy Antoine.

Soutenue en 2008

à Lille 2 .


  • Résumé

    La régulation de la virulence chez Bordetella pertussis, l'agent de la coqueluche, est sous la dépendance d'un système à deux composants complexe appelé BvgA/S. Ce système est composé d'une protéine senseur membranaire appelée BvgS et d'un régulateur transcriptionnel cytoplasmique, BvgA. En présence d'activateurs de la virulence (non encore définis), BvgS s'autophosphoryle, l'accepteur terminal du phosphate étant BvgA qui est alors actif et va réguler la transcription des gènes impliqués dans la virulence. Par contre, lorsque la bactérie est en présence d'inhibiteurs de la virulence, comme l'acide nicotinique ou le MgSO4, il y a absence d'autophosphorylation de BvgS, BvgA n'est plus activé et les gènes réprimés lors de la virulence sont actifs. Malgré toutes ces informations, nous ne connaissons pas encore les domaines de BvgS impliqués dans la perception des signaux environnementaux activateurs ou inhibiteurs de la virulence. Nous nous sommes donc intéressés à deux domaines de BvgS qui pourraient être impliqués dans ce mécanisme. Le premier domaine est le domaine périplasmique de BvgS homologue à des PBP (Periplasmic Binding Protein). Il pourrait intervenir dans la fixation de ligands activateurs ou inhibiteurs de la virulence. Le deuxième domaine, cytoplasmique, est appelé domaine PAS. Il est très répandu chez les eucaryotes et procaryotes et est impliqué dans l'adaptation du métabolisme de la cellule à des variations de conditions environnementales (comme des variations de potentiel redox, de luminosité ou à la en présence d'oxygène ou de fer. . . ). Ce domaine pourrait intervenir dans la fixation d'inhibiteur ou d'activateur de la virulence. Ce travail permettra donc d'avoir une meilleure compréhension du fonctionnement du complexe BvgAS dans la régulation de la virulence, d'identifier les domaines impliqués dans la perception des signaux positifs ou négatifs de la virulence, et de connaître l'identité de ces différents signaux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-210

Où se trouve cette thèse ?