Intérêt de la spectrométrie de masse tandem pour l'analyse du sang, des urines et des phanères dans la mise en évidence de la soumission chimique

par Marjorie Chèze

Thèse de doctorat en Science du médicament

Sous la direction de Michel Lhermitte.

Soutenue en 2008

à Lille 2 .


  • Résumé

    Bien que relativement ancien, le concept de soumission chimique a été bien décrit depuis la fin des années 90 comme étant l'administration à l'insu d'une substance psychoactive à des fins criminelles (viol, pédophilie) ou délictuelles (vol, extorsion d'argent). Le nombre de cas d'agressions après soumission chimique est actuellement notoirement en expansion. Les affaires de soumission chimique sont souvent difficiles à résoudre sur le plan analytique car les molécules administrées à l'insu (benzodiazépines, hypnotiques, autres sédatifs, etc. ) le sont par unité thérapeutique et possèdent parfois une demi-vie d'élimination très courte. De plus, les dépôts de plainte et donc les prélèvements sur les victimes sont le plus souvent tardifs (> 50 heures). Ainsi les molécules les plus usitées sont indétectables par les techniques classiquement utilisées en toxicologie médico-légale. C'est pourquoi une approche originale a été développée utilisant la spectrométrie de masse tandem à triple quadripôle pour la détermination des molécules de la soumission chimique dans les liquides biologiques et plus particulièrement dans les cheveux après segmentation. Etant donné la variété des analytes, la quantité limitée d'échantillon (en particulier pour les cheveux), et la nécessité d'un résultat rapide, il s'est avéré nécessaire de limiter le nombre et la complexité des extractions et de s'appuyer sur la technique de balayage par sélection d'ions fragments (SRM) pour atteindre les limites recherchées. La détection en masse tandem a permis la recherche de l'ensemble de ces molécules en mode SRM en quelques analyses. Les limites de détection atteintes par la spectrométrie de masse tandem appliquées à l'étude sur volontaires sains après prise unique thérapeutique de benzodiazépines et apparentés ont permis de démontrer l'efficacité de cette technique analytique. Son utilisation en routine dans le cadre de l'activité en laboratoire de toxicologie médico-légale a permis d'élucider de nombreux cas de soumission chimique. Elle a permis au laboratoire d'avérer 25% (n = 247) des cas allégués. De 2004 à 2007, sur 96 cas de soumission chimique avérée et démontrée par l'analyse des cheveux, les molécules administrées à l'insu étaient principalement : le clonazépam (25%), le zolpidem (21,9%), le bromazépam (13,5%), la zopiclone (10,4%) et la cyamémazine (7%). D'autres molécules ont été rencontrées plus occasionnellement : la niaprazine, l'alimémazine, l'hydroxyzine et la MDMA (6,3%). Les contrôles de qualité internes et externes pour le dosage des benzodiazépines dans le sang ont montré des résultats très satisfaisants. Les essais inter-laboratoires ont également démontré la qualité des analyses. L'utilisation de la spectrométrie de masse tandem à triple quadripôle pour l'analyse des fluides biologiques et l'analyse capillaire séquentielle dans le cadre de la soumission chimique est indispensable aux laboratoires de toxicologie médico-légale pour apporter la preuve scientifique aux autorités requérantes dans la mise en évidence de cet acte criminel ou délictuel, dont les conséquences réelles, tant psychologiques pour la victime, que pénales pour le mis en cause, sont encore difficiles à évaluer.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (177 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 174-177

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2008-1-C
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.