De l'obsession sécuritaire européenne au besoin de prospérité maghrébin : plaidoyer pour un réel dialogue euro-maghrébin

par Nora Meniaoui

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Pierre-André Lecocq.

Soutenue en 2008

à Lille 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Face à l'interdépendance des relations internationales, la sécurité est aujourd'hui synergétique : les domaines politiques, économiques, sociales ou environnementales sont tous inter-reliés. En conséquence, l'enchevêtrement entre la sécurité intérieure et la sécurité extérieure, et le caractère dorénavant protéiforme des menaces obligent à une réévaluation des enjeux de sécurité et impliquent des réponses variées. Pour l'Europe donc, « l'équation de sécurité » fait désormais de la Méditerranée « une zone prioritaire d'importance stratégique ». L'Union Européenne est donc contrainte à la fois à se repenser ellemême, à repenser ses frontières et par conséquent à repenser le rapport avec son « Sud », notamment avec le Maghreb avec qui elle entretient des rapports historiques. Pour résumer l'enjeu maghrébin est triple pour l'Union. Dans le cadre du réaménagement de sa périphérie, la région maghrébine devient l'espace de rééquilibrage de l'Europe vers le Sud corrélativement à son élargissement à l'Est. Elle est même le lieu de prédilection pour la mise en oeuvre de sa politique extérieure et de sécurité commune. Dans ce processus d'édification d'un bloc euro-maghrébin, l'Europe croise la politique méditerranéenne des Etats-Unis. L'adoption de la déclaration de Barcelone en 1995, marque l'avènement d'une politique globale entre riverains de la Méditerranée. Dès lors, l'importance de cette zone pour l'Union Européenne et la volonté d'y jouer un rôle conséquent, n'ont cessé de croître. Depuis, d'autres dispositions ont été prévues, telles que la relance du processus de Barcelone et la politique européenne de voisinage. Les tentatives de réanimation du dialogue se sont avérées sans grande portée. Nonobstant, la politique de voisinage suppose une attention particulière dans la mesure où elle prévoit des dispositifs, qui à terme, risquent d'ébranler l'esprit du dialogue politique en « bilatéralisant » les relations entre l'Union Européenne et les partenaires méditerranéens, remplaçant l'initiative partenariale par une tendance hégémonique. Les divers systèmes de coopération mis en place sur les deux rives de la Méditerranée sont indispensables au maintien de la paix et de la stabilité. Imparfaits, mais perfectibles, ils doivent répondre à la satisfaction des intérêts de chacun, soit un besoin de sécurité au Nord et un besoin de prospérité au Sud.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (722 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 366-429

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-2008-24 bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.