La crise de l'école élémentaire en Afrique de l'ouest francophone et les conditions de formation, de recrutement et de travail des enseignants : analyse des cas du Bénin, du Burkina Faso et du Togo

par Amévor Amouzou-Glikpa

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Lise Chantraine-Demailly et de Jürgen Friedrichs.

Soutenue le 12-12-2008

à Lille 1 en cotutelle avec l'Universität zu Köln .


  • Résumé

    L'objet de la recherche est la crise de l'école primaire en Afrique de l'ouest francophone par l'exemple du Bénin, du Togo et du Burkina Faso. Cette crise est marquée par le retrait progressif de l'Etat de la sphère éducative et par la dégradation de l'enseignement public. Elle se caractérise par l'émergence de nouvelles formes d'écoles (« écoles de la crise ») à tendance fortement commerciale (écoles privées laïques), religieuse (écoles franco-arabes ou médersas), de même que par une forte poussée d'écoles d'initiatives locales (écoles communautaires ou spontanées). A travers des méthodes d'analyses diversifiées, nous avons cherché à déterminer le rôle du personnel enseignant dans cette crise. En effet, depuis l'imposition, dès 1980, de plans d'ajustement structurel aux pays africains par les bailleurs de fonds (Banque mondiale et Fond Monétaire International), les contraintes budgétaires ont conduit soit à la réduction de la durée de formation des enseignants (Burkina Faso), soit à la fermeture pure et simple des écoles de formation professionnelle des enseignants (Togo, Bénin). Suite à un constat de dégradation de la condition du personnel enseignant (types et niveaux de formation, conditions de recrutement et de travail, statut professionnel, symbolique et économique), nos travaux montrent que ce sont essentiellement l'engagement et la détermination des parents d'élèves dans la scolarisation et la réussite de leurs enfants qui entretiennent finalement le système éducatif. Ainsi se trouve t-il que le pays de notre étude où la crise semble le plus fortement prononcée (le Togo) est celui dont le taux de scolarisation reste pourtant le plus élevÉ Ceci explique que plus le système éducatif est défaillant, plus une telle défaillance a tendance à se compenser par l'engagement ou la détermination des parents d'élèves dans la scolarisation de leurs enfants. L'étude indexe à cet effet un nouveau problème: la baisse progressive du niveau des élèves.

  • Titre traduit

    The crisis of the elementary school in french-speaking west Africa and the conditions of training, hiring and work of the teachers : analysis of the cases in Benin, Burkina Faso and Togo


  • Résumé

    This research is aiming to look at the crisis in the primary school in French-speaking West Africa focusing on three countries: Benin, Burkina Faso and Togo. The crisis is marked by the progressive retreat of the government from the educational sphere and by the degradation of public education. New forms of schools have emerged with commercial tendency (secular private schools), religious aim (French-Arabic schools or "medersas"), as well as a great push of local initiatives schools (community or spontaneous schools). Through diversified methods of analysis, the study tried to determine the role of the teaching personnel in this crisis. Indeed, since the imposition of structural adjustment's plans in African countries by the financiers (World Bank and International Monetary Fund), budgetary constraints have led either te the reduction in the duration of teacher's training in some countries (Burkina Faso), or to the closure of professional schools with vocational formation of teachers (Togo, Benin). Following the observation of decline in the condition of teaching personnel (Ievel of training, hiring and work conditions, professional, symbolic and economic status), this study will show that it is essentially the commitment and the determination of the parents in the schooling and success of their children that are finally maintaining the educational system. So, it has been determined that the country of the study where the crisis seems most strongly pronounced (Togo) is the one whose rate of schooling remains nevertheless the highest. This shows that the more the educational system is failing, the more such a failure tends to be compensated by the determination and commitment of the parents in the schooling of their children. The research indexes for that purpose a new problem: the progressive decline of the educational level.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.