Chômage structurel et difficultés d'appariement : Analyse théorique et application à la France

par Bénédicte Maillard-Adamiak (Maillard)

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Henri R Sneessens.

Soutenue le 18-11-2008

à Lille 1 .


  • Résumé

    Depuis les années 1990, le marché du travail français conjugue un nombre élevé de postes vacants et un niveau élevé de chômage. Cette observation préoccupante constitue le point de départ de cette thèse dont l'objectif est double: vérifier que cette présence simultanée de chômeurs et de postes vacants à des niveaux élevés est due à une dégradation de l'efficacité du processus d'appariement sur le marché du travail français, et montrer que cette détérioration reflète un problème d'inadéquation entre la structure de l'offre et de la demande de travail. A cette fin, nous estimons d'abord (sur données mensuelles régionales entre mars 1990 et février 1995) une fonction d'appariement par la méthode des frontières stochastiques, méthode habituellement appliquée pour mesurer le degré d'efficacité des unités de production. Rompant avec la pratique des indicateurs standard de chômage structurel, nous estimons ensuite (sur données annuelles entre 1968 et 2000) une fonction d'emploi contenant implicitement une courbe de Beveridge. Quatre principaux résultats peuvent être dégagés. Premièrement, l'efficacité d'appariement moyenne s'est nettement altérée au début des années 1990. Deuxièmement, le chômage s'est concentré dans les régions où l'efficacité d'appariement était la plus faible. Troisièmement, l'inadéquation des qualifications offertes et demandées a joué un rôle majeur dans la dégradation de l'efficacité du processus d'appariement. Quatrièmement, la localisation respective des offres et des demandes a contribué de manière moins significative à cette dégradation.

  • Titre traduit

    Structural unemployment and matching efficiency : theory and apllication to France


  • Résumé

    Since the nineties, the French labour market combines high levels of vacancies with high levels of unemployment. This worrying fact is the starting point of this thesis running two aims: checking that high levels of vacancies and high levels of unemployment are the consequences of a declining matching efficiency of the French labour market, and showing that this declining matching efficiency is the result of a structural mismatch between labour supply and demand. We therefore estimate (on monthly regional data, covering the period 1990:3 to 1995:2) a matching function by the method of the stochastic frontiers, method usually applied to measure the degree of efficiency of production units. Then, breaking with the practice of the standard indicators of structural unemployment, we estimate (on annual data, covering the period 1968 to 2000) an employment function enclosing an implicit Beveridge curve. We derived four main results. First, the average matching efficiency decreased clearly in the early nineties. Second, as one would expect, the regional matching efficiencies were negatively correlated to the regional unemployment rates. Third, skill mismatch played an important role in the declining matching efficiency. Fourth, the role played by regional mismatch was less significant.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (275 f.)
  • Annexes : Bibliogr. à la suite de chaque chapitre. 94 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50374-2008-17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.