La concentration bancaire en Europe : caractéristiques, déterminants et implications

par Madeleine Mpia Mosimi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Rollet et de Hadjila Krifa-Schneider.

Soutenue le 07-07-2008

à Lille 1 .


  • Résumé

    La stratégie de concentration menée par les banques pour faire face à leur environnement et améliorer leur rentabilité est-elle la réponse adaptée? Cette thèse s'inscrit dans ce questionnement et rallonge les travaux sur l'évaluation de cette stratégie. Après la présentation des principaux faits stylisés, une revue des déterminants théoriques montre que, dans le cas spécifique des banques européennes, les opérations de concentration sont potentiellement justifiées d'une part par les mutations de l'environnement politico-juridique ainsi que les NTIC et d'autre part, par la recherche d'efficience, la croissance des parts de marché et de nouveaux marchés. La deuxième partie de la thèse se concentre sur la caractérisation actualisée des opérations et des motivations de cette stratégie. Tout en considérant la période de fléchissement observée entre 2001 et 2002, cette caractérisation intègre conjointement la dimension géographique des marchés et l'activité de base des acteurs. Elle établit que la concentration bancaire européenne est dominée par les rapprochements entre acteurs bancaires et, elle est internationale et intra-européenne malgré le développement des opérations avec des cibles fmancières non bancaires et à destination des Etats-Unis, de l'Asie et du Japon. La troisième partie, enfin, interroge les implications de la concentration sur les perfonnances économico-financières des banques européennes. L'analyse de l'évolution de leurs résultats (produit net bancaire, Coefficient d'exploitation, Rentabilité des actifs -ROA-), leurs parts de marché, leur solvabilité et de la création de valeur (ROE) aboutit à un constat mitigé sur la rentabilité tant au niveau consolidé que des métiers et, à l'existence d'une relation positive pour l'efficience, les parts de marché, la solvabilité et la création de valeur (à moyen tenne).

  • Titre traduit

    The merging of banks in Europe : characteristics, determinants and implications


  • Résumé

    Is the merging strategy carried out by banks an appropriate response to cope with their environment as weIl as to improve their returr This thesis focuses on this question as weIl as extends the work on the assessment ofthis strategy. After the presentation of the principal stylized facts, a review of theoretical determinants shows that, in the specifie case of Europea banks, the merging operations are potentially justified on the one hand, by the mutations of the politico-juridical environment as weJ as by the NTIC and on the other hand, by the quest of efficiency, and the growth of market shares and new markets. The second part focuses on the updated characterization of operations and motivations of this strategy. Taking into account the slacl period observed between 2001 and 2002, this characterization integrates jointly the geographical dimension of markets and thl stakeholders' core activity. This part establishes that the merging of European banks is dominated by the rapprochements among ban1 stakeholders, and that merging is international and intra-European despite the development of operations with non banking financiaJ targets and 10wards the USA, Asia and Japan. The third and last part of the thesis questions the merging implications for the economico-financial performances of European banks. The analysis of the evolution oftheir results (Net Banking Product, Exploiting Coefficient, Asset Retums -ROA-), their market shares, their solvency and that of value creation (ROE) leads 10 a mitigated assessment of the return at the consolidated and profession levels but also points to the existence of a positive relation for efficiency, market shares, solvency and value creation (in the medium-term).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.