Analyse des signaux acoustiques d'origine biologique enregistrés dans l'océan Indien : implications dans le recensement et le suivi des mouvements saisonniers des cétacés

par Flore Samaran

Thèse de doctorat en Biologie. Écologie

Sous la direction de Christophe Guinet.

Soutenue en 2008

à La Rochelle .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’apporter des éléments de réponses sur la présence et la répartition des grandes baleines dans le secteur Indien de l’Océan Austral. En effet, ces espèces ont très fortement souffert de la chasse industrielle menée au cours du XXème siècle. Leur présence et leur répartition actuelle dans l’Océan Austral restent largement méconnues ; les rares observations visuelles de grandes baleines apportent très peu d’informations et soulignent les difficultés de cette approche classique pour l’étude de ces animaux. Dans cette étude, une année d’enregistrements acoustiques provenant d’un observatoire d’écoute localisé en zone subantarctique (Crozet) a été analysée afin de repérer les signaux acoustiques typiques émis par les grandes baleines et témoins de leur présence. Les résultats suggèrent que quatre espèces ou sous-espèces de grandes baleines sont présentes dans le secteur Indien de l’Océan Austral (le rorqual commun, la baleine bleue Antarctique, la baleine bleue pygmée de Madagascar et d’Australie) dans une zone d’écoute estimée au maximum à 250km (d’après le modèle de propagation du son utilisé). Les variations saisonnières dans le nombre et dans l’intensité des cris mais aussi dans les estimations des distances de présence, indiquent une présence occasionnelle, saisonnière ou permanente de ces grandes baleines. Dans ce secteur, le rorqual commun est présent occasionnellement durant l’hiver et l’automne, alors que la baleine bleue Antarctique, est détectée toute l’année. Une forte diminution du nombre de cris de cette espèce, l’été, suggère qu’une partie de la population quitte la zone durant la période estivale, certainement pour migrer vers les aires d’alimentation des hautes latitudes. Cependant, des cris sont toujours détectés durant l’été et au début de l’automne, ce qui suggère qu’une partie de la population n’effectue pas de migration et reste en zone subantarctique. Or, exclusivement du milieu de l’été à la fin de l’automne, une autre sous-espèce de baleine bleue, la baleine bleue pygmée de type Madagascar est détectée. Cette période coïncide avec l’activité d’alimentation de l’espèce. La présence de ces deux sous-espèces autour de Crozet durant l’été et l’automne suggère alors que cette zone subantarctique semble être une aire d’alimentation privilégiée pour ces deux grandes baleines.

  • Titre traduit

    Long term acoustic observations in Indian ocean : seasonal occurrence and distribution pattern of cetacean


  • Résumé

    The main goal of this PhD was to improve knowledge about the current occurrence and seasonal distribution pattern of baleen whales in the southwestern Indian Ocean. The intensive whaling during the 20th century reduced dramatically baleen whale population to near extinction. The lack of information about the current occurrence and distribution of baleen whale underscore the difficulty to study these species with traditional visual survey in the Southern Ocean. Here, one year of acoustic observations in sub Antarctic area (near Crozet archipelago) was examined to assess baleen whale presence by using species specific calls in a detection distance range of approximately 250km (estimate from parabolic equation propagation loss models). Fin whale calls, Antarctic blue whale calls and pygmy blue whale (Madagascar type and Australia type) calls were detected. The variation of call number over one year revealed different patterns of whale occurrence. Detection of fin whale calls were very scarce and occur only during winter and fall time. Antarctic blue whale calls were detected year round, but the decrease of calls number during summer time suggests, on the one hand, one part of Antarctic blue whale population leave the area during winter, probably to migrate and spend feeding period in higher latitude, and on the other hand another part of the population seems to stay in the sub Antarctic area. In the same time, and only during this specific feeding season, pygmy blue whale calls were detected in this area. Occurrence of these two blue whale sub-species during summer period suggests that this specific area could be a high biological productivity region which represents a baleen whale feeding ground.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (223 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 207-223

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.