Accumulation, distribution, transformation et élimination par certains organismes marins côtiers d'un agent tensioactif anionique : le sulfonate d'alkylbenzene linéaire (LAS)

par Florent Renaud

Thèse de doctorat en Océanologie biologique et environnement marin

Sous la direction de Pierre Miramand.

Soutenue en 2008

à La Rochelle .

  • Titre traduit

    Accumulation, distribution, transformation and elimination by some marine coastal organisms of an anionic surfactant : the linear alkylbenzene sulfonate (LAS)


  • Résumé

    La famille des LAS (Alkylbenzène Sulfonate Linéaires) représente le groupe des tensioactifs synthétiques le plus utilisé à l’heure actuelle pour la fabrication des détergents utilisés dans les produits ménagers. Produits à plus d’un million de tonnes dans le monde, leur utilisation spécifique fait qu’ils sont rejetés avec les eaux usées dans les écosystèmes aquatiques depuis plus de 40 ans. Le devenir des LAS en milieu marin est très peu connu et le risque pour les organismes est considéré comme faible. Avant de pouvoir dresser une carte de la contamination des LAS en utilisant les méthodes de biosurveillance actuelles, il est important de savoir comment les organismes sentinelles accumulent cette famille de molécules. Cette thèse a pour objectif de caractériser en conditions contrôlées les capacités de bioaccumulation et d’élimination des LAS chez différents organismes représentatifs de la zone côtière de Méditerranée Nord Occidental. Les organismes choisis appartiennent à différents niveaux trophiques : 5 espèces de microalgue, la moule de Méditerranée Mytilus galloprovincialis et la daurade royale Sparus aurata. Les résultats montrent une accumulation des LAS par tous les organismes exposés à des concentrations naturellement mesurées dans l’environnement (< 10 µg l-1). Cette accumulation varie en fonction des conditions biotiques (poids ou état physiologique des organismes) et abiotiques (température, saison ou concentration d’exposition). Les LAS sont accumulés dans les organes de manière hétérogène. La masse viscérale et la vésicule biliaire sont les organes qui concentrent le plus les LAS. Quelque soit la voie de contamination, les LAS sont peu retenus et rapidement éliminés lorsque les organismes sont placés dans des conditions normales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 122-131

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.