A unified point of view on diagnosability

par Xavier Pucel

Thèse de doctorat en Réseaux, télécommunications, systèmes et architecture

Sous la direction de Louise Travé-Massuyès.

Soutenue en 2008

à Toulouse, INSA .

  • Titre traduit

    ˜Un œpoint de vue unifié sur la diagnosticabilité


  • Résumé

    The problem of model-based fault diagnosis in complex systems has received an increasing interest over the past decades. Experience has proved that it needs to be taken into account during the system design stage, by means of diagnosability analysis. Diagnosability is the ability of a system to exhibit different symptoms for a set of anticipated fault situations. Several approaches for diagnosability have been developed using different modelling formalisms. , yet the reasoning for diagnosability analysis is very similar in all these approaches. This thesis provides a comparison of these and a unified definition of diagnosability. An original approach for diagnosability analysis, based on partial fault modes, is described and implemented in the context of service oriented architecture, more precisely on web services. An original generalization of the definition of diagnosability to any set of system states is presented, that accounts for many kinds of properties, like repair preconditions or quality of service. This work opens perspectives for model independent diagnosability reasoning, diagnosability based on other types of models, and in integrating diagnosis into a general purpose supervision tool. Model-based diagnosis and diagnosability of software systems is still a young applicative domain, and opens many connections with the software safety engineering domain


  • Résumé

    Le problème du diagnostic de défaillances à base de modèle dans les systèmes complexes a reçu un intérêt croissant durant les dernières décennies. Ce problème doit être pris en compte dés la phase de conception du système, au moyen de l'analyse de la diagnosticabilité. La diagnosticabilité est la propriété d'un système consistant à exhiber des symptômes différents pour un ensemble de situations de défaillances anticipées. Plusieurs approches ont été développées basées sur différents formalismes de modélisation, toutefois les raisonnements menant à la diagnosticabilité sont très semblables dans toutes ces approches. Cette thèse développe une comparaison des approches existantes et établit une définition unifiée de la diagnosticabilité. Une nouvelle approche pour l'analyse de diagnosticabilité, basée sur les modes de faute partiels, est décrite et implémentée dans le contexte des architectures orientées services, plus précisément sur des web services. Une nouvelle généralisation de la définition de la diagnosticabilité à n'importe quel ensemble d'état est présentée, qui permet de prendre en compte de nouveaux types de propriétés, comme les préconditions de réparation, ou la qualité de service. Ces travaux ouvrent des perspectives pour le raisonnement de diagnosticabilité indépendant du modèle, pour la diagnosticabilité basée sur d'autres types de modèles, ainsi que pour l'intégration du diagnostic dans un outil de surveillance plus général. Le diagnostic et l'analyse de diagnosticabilité des systèmes logiciels est encore un domaine jeune, et ouvre de nombreuses connections avec le domaine de la sécurité informatique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 171-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008/960/PUC
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LURPA / THESE 2008 05
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.