Nanostructured gold surfaces as biosensors : surface-enhanced chemiluminescence and double detection by surface plasmon resonance and luminescence

par Meigui Ou

Thèse de doctorat en Matériaux

Sous la direction de Pascal Perriat.

Soutenue en 2008

à Lyon, INSA , en partenariat avec MATEIS - Matériaux : Ingénierie et Science (laboratoire) .

  • Titre traduit

    = Biocapteurs à base de surface d’or nanostructurées : chimiluminescence exaltée par la surface et détection multiple par résonance des plasmons de surface et luminescence


  • Résumé

    This thesis is devoted to develop two biological detection systems based on nanostructured gold surfaces to detect the binding of streptavidin/biotin. In the first part, we have studied a multimodal detection system using local surface plasmon resonance of the gold substrate and the luminescence of labelling core-shell Gd2O3/SiOx nanoparticles, which profits from the plasmonic property of nanostructure gold. In a second part, we have focused in a surface-enhanced chemiluminescence system based on chemiluminescence of luminal/hydrogen peroxide (H2O2) enhanced by gold nanostructures in the vicinity, which benefits from the catalytic property of nanostructure gold. Several parameters influencing the chemiluminescence of luminal were investigated. Enhancing mechanism of luminal chemiluminescence was proved to be not related to Plasmon-assisted process but originates from catalytic properties of the metal induced by corrugation


  • Résumé

    Cette thèse est consacré à développer deux systèmes pour la détection biologique à la base de la surface d’or pour détecter la liaison entre les molécules de biotine et de streptavidine. Premièrement, nous avons étudié un système de détection multimodal utilisant la résonance des plasmons de surface localisé sur substrats d’or et la luminescence de nanoparticules labellisées de coeur-écorce Gd2O3/SiOx, qui bénéficie de la propriété plasmonic d’or en nanostructure. Deuxièmement, nous avons focalisé sur un système qui se fonde sur le phénomène d’exaltation de chimiluminescence par la surface. La chimiluminescence de luminophore/ peroxyde d’hydrogène (H2O2) est exaltée par nanostructure d’or à proximité, qui bénéficie de la propriété catalytique de nanostructure d’or. Plusieurs paramètres ont été étudiés de manière systématique. Finalement, il est prouvée que le mécanisme de l’exaltation de chimiluminescence est originaire de la propriété catalytique du métal induit par la rugosité

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (135 p.)
  • Annexes : Références bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(3380)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.