Dynamiques de construction des pratiques porteuses d'innovation : analyse des pratiques d'apprentissage dans les formations d'ingénieur et des pratiques professionnelles des ingénieurs-innovateurs en France, en Allemagne, en Espagne et en Suède

par Catherine Chambon-Aubier

Thèse de doctorat en Génie des systèmes industriels

Sous la direction de Claudine Guidat et de Antoine Zapata.

Soutenue le 10-12-2008

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL , dans le cadre de RP2E - Ecole Doctorale Sciences et Ingénierie des Ressources, Procédés, Produits, Environnement , en partenariat avec Équipe de recherche sur les processus innovatifs (laboratoire) .

Le président du jury était Françoise Crézé.

Le jury était composé de Claudine Guidat, Antoine Zapata, Françoise Crézé, Jean-Michel Ruiz, Emmanuel Triby, Christine Roizard.

Les rapporteurs étaient Jean-Michel Ruiz, Emmanuel Triby.


  • Résumé

    Dans la première partie, nous posons le contexte de notre problématique à partir du contexte micro et macro éducatif posé par l’environnement européen. Nous nous interrogeons sur la réalité d’un « esprit ingénieur » qui singulariserait la population étudiée. Nous en venons alors à comparer les modes de formation et de certification suivant les quatre pays choisis. Cela nous amène de façon incidente à interroger les valeurs sociétales et sous-jacentes aux différents modèles de formation abordés. Nous proposons alors l’étude des notions de compétence, de culture et d’innovation, avant de détailler et de poser un cadre scientifique à notre démarche : celui des pratiques, des dimensions du cadre de référence puis du paradigme professionnel. Dans la seconde partie, nous exposons notre méthodologie, alliant la mise en œuvre à notre discours théorisant, nous exposons nos activités pédagogiques pour mettre à l’épreuve nos intuitions au travers d’une recherche-action. Cette partie se clôt par l’analyse et l’interprétation des données, ce qui nous permet de tester nos hypothèses. La conclusion définit la notion de pratiques porteuses d’innovation ainsi que celle de communautés de pratiques avant d’évoquer quelques idées de poursuite d’activités de recherche ultérieures

  • Titre traduit

    How to build dynamics supporting human innovation : a comparative analysis between learning practices of students in engineering in higher education and the vocational skills owned by innovators by innovators-engineers in France, in Germany, in Spain and in Sweden


  • Résumé

    In the first step of the survey, we exposed the context of our scientific question according to macro and micro-educative systems in Europe. We questioned the reality for an « engineer spirit » that could define the studied population. Then we compared the different educational systems in France, in Germany, in Spain and in Sweden through societal and cultural values impacting the higher education. We chose to study several notions and concepts such as skills, culture and innovation before detailing and exposing our scientific framework: the framework of practices and the engineer vocational paradigm. In the second step of our research, we explained our methodology based on a theoretical approach linked to our pedagogical activities. This part of our study is closed by the analysis of our data in order to test our hypothesis. To conclude we have defined the notion of “human practices supporting innovation” and the concept of “community of practices in innovation”


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.