Pensée de la forme : forme de la pensée dans le Wenxin diaolong (esprit de littérature) du poéticien chinois Liu Xie (ca. 465-521)

par Marie Bizais

Thèse de doctorat en Langue, littératures et civilisation chinoise

Sous la direction de Anne Cheng et de Stephen Owen.

Soutenue en 2008

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Cette étude du premier et unique traité sur la littérature de l'histoire de la Chine classique composé autour de 500 montre comment son auteur Liu Xie concevait ce que l'on désigne couramment comme genre, style et écriture d'auteur. Le chapitre 1 pose les fondements. Il revient sur la discussion de l'ordre des chapitres en reprenant la question à sa source, à partir des différentes éditions qui nous sont parvenues. Il dégage ainsi une architecture d'ensemble du livre. Dans cette structure, quatre chapitres traitent des questions de forme. Les deux premiers sont l'objet d'étude du chapitre 2: "Tixing" (Corps et nature) et "Fenggu" (Vent et ossature). Le corpus est introduit, traduit et annoté. Le commentaire qui suit porte sur les concepts-clés de ces textes. La prise en compte de la catachrèse et de la syllepse révèlent que le corps littéraraire est à la fois normatif et individuel, que l'ossature est une tension structurante et que le vent désigne un rythme qui communique l'émotion. Enfin, le chapitre 3 relie théorie et pratique. Il relie le genre décrit dans le chapitre "Songzan" (Eloge et Célébration) avec les composées par Liu Xie lui-même. Le chapitre est traduit, puis commenté. Les prescriptions de Liu Xie sont enfin considérées dans une confrontation avec les célébrations qui closent chacun des chapitres du traité. Cette étude ouvre donc la réflexion sur l'établissement d'un discours normatif ainsi que sur les questions théoriques concernant l'individualité d'une écriture qui continuent d'intéresser les spécialistes de la littérature.

  • Titre traduit

    ˜ œThinking of form : form of thinking in the Wenxin dialong (spirit of literature by the Chinese poetician Liu Xie (ca. 465-521)


  • Résumé

    This very study of the first and only treatise on literature in Classical Chinese history composed around 500 shows how its author Liu Xie conceived what is usually called genre, style, and author's writing. Chapter one lays the foundation. It deals with the discussion on the overall architecture of the book by looking back on the different editions that were transmitted. It offers an interpretation of the architecture by discussing the order of the chapters which has been challenged in the past century. Within this structure, four chapters are related to the issue of form. Chapter two focuses on the first pair of these chapters, i. E. "Tixing" (Body and Nature) and "Fenggu" (Wind and Bone). This body of texts is these texts. A reflection on catachresis and syllepsis brings us to demnostrate that a literary body can be booth normed and individual, that the bone is a structuring tension, and the wind is a rhythm that carries emotions. Chapter three links theory and practice. It links the genre described in the chapter "Songzan" (Praise and Celebration) with the celebrations composed by Liu Xie himself. The chapter is first translated and studied. Liu Xie's prescriptions are compared with the characteristics of the celebrations that close each of the chapter of the treatise. This research thus reflects upon the establishment of a normative discourse and on theoretical issues involving an individualized writing which is still a field mediation for specialists of literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (486 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 411-450. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.587
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.588
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.