La tradition coutumière albanaise dans le cadre du mouvement de transition (1990-2007) : La vendetta

par Albana Subashi

Thèse de doctorat en Histoire, société, civilisation

Sous la direction de Odile Daniel.

Soutenue en 2008

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Le droit coutumier albanais a réglé la vie des régions des montagnes du Nord et de certaines régions du Sud, pendant la domination ottomane, en imposant une structure sociale basée sur la famille et le clan. L’Empire ottoman a toléré la vendetta, la lutte contre celle-ci est apparue avec la création d’un Etat albanais indépendant, surtout pendant le règne du roi Zog. La dictature d’Enver Hoxha a mené une lutte sans merci contre le coutumier en général et la vendetta en particulier. La vendetta est restée à l’état de braise sous les cendres de l’idéologie communiste. Après la chute du communisme, la vendetta revint. L’Albanie sortit du communisme pauvre, sans repère ; la criminalité gagna du terrain : la Police et la Justice héritées de communisme n’étaient préparées à faire face à cette situation. Le chômage et la pauvreté, conséquences de la thérapie de choc, ont été sources de conflits que l’Etat n’a pas pu gérer. Le chaos de 1997, l’effondrement total des institutions, l’armement de la population obligent les gens à se retourner vers le droit coutumier. La vendetta s’étend dans les plaines et les villes avec les mouvements de population descendant de la montagne vers les métropoles. La claustration des familles craignant la vendetta reste un problème. L’Etat n’a réalisé l’ampleur du problème que tardivement. Il a compté sur l’activité d’ONG de médiation qui ont eu mains libres à tel point que l’Etat ne contrôlait plus la situation. Ses efforts sont limités dans le cadre juridique et législatif avec le renforcement du Code Pénal. Sans essor économique, sans Etat fort, ni Police efficace et Justice équitable et respectée, la vendetta persistera en Albanie.

  • Titre traduit

    The Albanian customary tradition during the transitional movement (1990-2007) : the blood feud


  • Résumé

    The Albanian customary code has set up regulations of the life in the Northern moutainous regions and in some areas in the South, during the Ottaman Empire, imposing a social structure based upon family and clan. The Ottoman Empire tolerated the blood feud, it is after an Albanian independent State has been created that blood feud was prosecuted, especially under King Zog's reign. Enver Hoxha's dictatorship led a merciless struggle against the customary code, broadly speaking, and peculiarly against blood feud. Blood feud stayed as embers under the communist ideology ashes. Only after the communist regime collapsed, came back the blood feud. Albania came out of communism as a poor country without reference. Criminality raised, Police and Justice inherited from communism were not prepared for that. Unemployment and poverty resulting from the shock therapy, generated conflicts out of the State capability for control. The 1997 chaos, the institutions collapse and the arming of people pushed for a return back to customary rules. Blood feud spread to valleys and cities, following movement of population to large cities. The seclusion of families fearing to be targets of blood feud remains a problem. Only lately the Albanian State has realised the importance of this problem. The State relied on NGOs for mediation, they were given free hand at such an extent that the situation came out of the State's control. There were some efforts only in judiciary and legislative matters with reinforcing the penal code. Without economic rise, without neither a strong state, neither an efficient Police, nor an equitable and respected Justice, blood feud shall continue again in Albania.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (329 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 323-329

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.605
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.