L'orthographe du ton en kabiyè au banc d'essai

par David Roberts

Thèse de doctorat en Études africaines

Sous la direction de Bernard Caron.

Soutenue en 2008

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Le débat sur la représentation orthographique du ton dans les langues africaines a longtemps été dominé par le principe de la biunivocité. Cependant, le fait de marquer le ton intégralement pose de nombreuses difficultés. D'abord, il n'est pas encore clair quel est le niveau d'opacité exigé pour aboutir à une représentation optimale. En outre, une surcharge d'accents est susceptible de déclencher le masquage latéral. Enfin, il est loin d'être évident que le rendement fonctionnel du ton dans bon nombre de ces langues est suffisamment élevé pour justifier une représentation intégrale. C'est pourquoi, dans d'autres langues, on a rejeté les accents avec pour résultat une profusion d'homographes qui entraînent des méprises et des incompréhensions lors de la lecture. Cette thèse suggère qu'il existe une "troisième voie", à savoir une approche sémiographique qui met en relief la grammaire. Nous entamerons une analyse fréquentielle et une analyse des méprises de l'orthographe standard du kabiyè (gur, Togo). La résultante graphie grammaticale sera testée contre une graphie tonale dans une expérience quantitative. Le fait que les scripteurs écrivent plus vite et avec plus d'exactitude en graphie grammaticale qu'en graphie tonale suggère que leur conscience innée de la structure morphologique dépasse celle de la phonologie. Ils maîtrisent mieux l'ajout sporadique des caractères complexes dans le tissue de l'orthographe standard que l'ajout intégral des accents simples sur sa partie supérieure. Puisse de telles découvertes ouvrir la porte à une plus grande créativité dans l'élaboration des orthographes des langues africaines par rapport à ce qui est permis dans le cadre de l'analyse phonématique avec son insistance rigide sur la biunivocité.

  • Titre traduit

    Kabiye tone orthography on the testing bench


  • Résumé

    The debate about the representation of tone in Africain languages has long been dominated by the Phonemic Principle, with the result that the classic method has been to mark tone exhaustively with accents. But this approach has many difficulties. There is an ongoing debate about what level of orthographic depth constitutes an optimal representation. Then accent overload is likely to trigger lateral masking. Moreover, it is far from clear that the functional load of tone in many of these languages is high enough to warrant exhaustive marking. Thus, in many languages tone is not marked, resulting in a profusion of homographs which in turn leads to miscues and incomprehension. My hypothesis is that there is a "third way", a meaning-based approach which highlights the grammar. I will undertake a frequency analysis and a miscue analysis in the standard orthography of kabiyè (gur, Togo). The resulting grammatical orthography will be tested against a tone orthography in a quantitative experience. The fact that writers perform faster and with greater accuracy in the grammatical orthography than they do in the tone orthography suggests that they have an innate awareness of morphological structure which exceeds that of phonology. Writers master weaving complex sporadic characters into the fabric of the standard orthography better than they do adding multiple strokes of the pen across its upper layer. May these discoveries open the door to a greater degree of creativity in the development of emerging African orthographies in comparison with that has traditionally been permitted within the tight constraints of phonemic analysis with its rigid insistence on the Phonemic Principle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (601, A308 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 568-601. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.717
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.718
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.719
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.