"Je est un autre": la littérature tibétaine d'expression chinoise : entre questions identitaires, débats linguistiques et négociations culturelles

par Lara Maconi

Thèse de doctorat en Littérature et société

Sous la direction de Isabelle Rabut et de Heather Stoddard.

Soutenue en 2008

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    L'occupation chinoise du Tibet en 1951 bouleversa profondément le tissu social traditionnel tibétain. En littérature, des changements importants se manifestèrent dans les contenus et dans la forme des textes, mais, en général, ce fut la vision traditionnelle de la littérature tibétaine qui fut mal menée par la mise en oeuvre des structures maoïstes au Tibet. La littérature désormais sortait des monastères et, selon les nouvelles théories du réalisme socialiste et du romantisme re��volutionnaire, elle chantait les louanges des réalisations maoïstes. Du point de vue linguistique, si la langue tibétaine ne fut pas abandonnée, de nouvelles générations de Tibétains éduqués en chinois et illettrés en tibétain commencèrent à écrire en chinois. Ainsi depuis les années 1950, au Tibet, une littérature tibétophone et une littérature sinophone rédigée par des Tibétains cohabitent dans un même contexte social. Elles sont l'expression d'une certaine continuité avec la tradition, mais aussi d'une rupture majeure. Comment s'est réalisée la mise en oeuvre des structures littéraires sinophones maoïstes et post-maoïstes au Tibet ? Quelles sont ces structures? Qui sont les acteurs littéraires tibétains sinophones ? Quelles sont leurs activités ? Quel marge d'activité (et non de simple réactivité) littéraire ont-ils dans le système chinois ? Quels sont les principaux débats concernant la littérature tibétaine sinophone ? Quelles sont les nouvelles perspectives littéraires ouvertes par le Net ? La complexité du contexte de la littérature sino-tibétaine ainsi que sa dimension frontalière exigeaient que soit posée en de nouveaux termes la question de ses spécificités et de ses dynamiques transculturelles.

  • Titre traduit

    ˜"œI is another": Identity issues, linguistic debates, and cultural negociations in Chinese-written Tibetan literature


  • Résumé

    The Chinese occupation of Tibet in 1951 affected the traditional social context in a way that the Land of Snow had never experienced before. The implementation of Maoist organizational structures in Tibet had a deep influence on literary production in both form and content. These brought about a profound transformation of traditional views on literature itself. Literature left the monasteries and was henceforth dedicated to the celebration of Maoist triumphs following the principles of socialist realism and revolutionary romanticism. From a linguistic viewpoint, writing in Tibetan was not abandoned, and yet a new generation of sino-educated Tibetans began to write in Chinese. From the 1950s onwards, tibetophone literature and sinophone literature - written by Tibetans - have developed in parallel, within the same social context, thus representing continuity within tradition yet expressing, at the same time, a major cultural disjunction. How were sinophone (post-)Maoist literary structures implemented in Tibet? What exactly are these structures? Who are those sinophone Tibetan literary agents? What is their agency and their agenda? To what extent are they active - not only reactive - within the Chinese cultural establishment? What is the subject of discussion in the main debates concerning Chinese-written Tibetan literature? What new literary perspectives are emerging from the Net? This thesis questions the specificities of Sino-Tibetan literature and its transcultural dynamics in order to assess the complex and cross-border nature of such writing in the context of the PRC today.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (XVIII-427, 320 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 2-65. Annexes.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.774
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.775
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.