Does Culture matter ? : regional differences in the development of Romania's civil society (1990-2005)

par Sandra Pralong

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Colas.

Soutenue en 2008

à Paris, Institut d'études politiques .

  • Titre traduit

    Est-ce que la Culture compte ? : différences régionales dans le développement de la société civile en Roumanie (1990-2005)


  • Résumé

    Cette thèse établit l’existence de larges variations régionales dans le développement de la vie associative roumaine, et cherche a démontrer que les variations sont dues aux différences culturelles entre les régions. Je montre que l’enclave hongroise de la région des Sicules a jusqu’a quatre fois plus d’associations que le reste du pays et que, de manière générale, la Transylvanie a une densité associative plus grande et une société civile plus foisonnante que le reste du pays (et ceci en dépit du fait que les contraintes légales et institutionnelles étaient les mêmes lorsque la vie associative a repris après 1989). Pour analyser la relevance des facteurs culturels, j’ai utilise la méthodologie de Geert Hofstede. J’ai découvert que parmi ses 5 dimensions culturelles (Distance par rapport au pouvoir, Individualisme/Collectivisme; Masculinité/Féminité; Suppression de l’Incertitude et Orientation dans le temps pour le Court ou le Long Terme), seules la Distance par rapport au pouvoir et la Suppression de l’Incertitude semblent appropries en termes de développement de la société civile.


  • Résumé

    This thesis establishes the existence of large regional variations in Romania’s associative life and seeks to probe whether the origin of such discrepancies is cultural. I reveal that in the Hungarian-speaking enclave of Secui there are up to four-times more associations than in the rest of the country. Also, I show that Transylvania as a whole has a higher associational density and a more vibrant civil society than the rest of the country, in spite of the fact that that the legal and institutional constraints were similar throughout the country when civil society re-emerged in 1989. To assess the relevance of cultural factors as explanatory variables I use Geert Hofstede’s methodology, and find that of all 5 cultural dimensions (Power Distance, Individualism/Collectivism; Masculinity/Femininity; Uncertainty Avoidance and Short/Long Term Orientation), Power Distance and Uncertainty Avoidance seem the most relevant in terms of civil society development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (441 p., 122 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 350-387 (vol. 1), f. 80-119 (vol.2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.