The paradox of EU India relations : missed opportunities in politics, economics, development cooperation and culture

par Shazia Aziz Wülbers

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Christophe Jaffrelot.

Soutenue en 2008

à Paris, Institut d'études politiques .

  • Titre traduit

    Le paradoxe des relations entre l'Union européenne et l'Inde : opportunités manquées en matière de politique, d'économie, de développement et de culture


  • Résumé

    Mon travail est d’étudier la complexité des relations entre ces deux ensembles et de comprendre pourquoi, malgré tous les efforts faits par les deux côtés, ces relations restent superficielles et pourquoi l'Inde semble se rapprocher du reste du monde mais pas de l’Europe. Ma méthodologie consiste à trouver les domaines de discorde existant entre les deux et à essayer d'en comprendre les raisons. Pour cela, j'ai utilisé quelques théories sur les relations internationales qui peuvent expliquer l'Inde aussi bien que le comportement de l'Union Européenne et j’ai formulé plusieurs hypothèses, basées sur des études de cas et des entretiens. Concept Théorique Dans ma thèse, j’ai essayé de montrer que la 'Realpolitik' est toujours importante dans la politique menée par le gouvernement indien. Cette position est d'ailleurs soutenu par les Etats-Unis. De l’autre côté, l'Union Européenne est une entité post-moderne qui fonctionne plus ou moins comme une puissance normative, au moins quand il s’agit de la diffusion de ses normes et règlements techniques. Les normes et les règlements représentés par l'UE sont utiles pour la coopération technique, mais se révèlent inefficaces dans la coopération politique et économique. Dans les affaires économiques, où il est important de faire des partenariats, l’UE se comporte comme une puissance réaliste économique, où les normes sont rapidement oubliées et la réalisation de l'influence économique est la plus importante. Ma méthodologie a été plus une approche de construction de théorie qu'une évaluation de théorie. Mon point de départ était le niveau empirique, qui m'a mené au niveau abstrait conl


  • Résumé

    My work is about studying the intricacies of EU India relations and finding out why in spite of all efforts made by the two sides; India seems to be getting closer to the rest of the world than to Europe. My methodology consists of finding areas of discord between the two and trying to find answers to the reasons for them. To do so, I have used a few theories of International Relations which can explain India’s as well as the European Union’s behaviour and have formulated several hypotheses by conducting case studies and surveys. Theoretical backgroundIn my thesis I have tired to show that Realpolitik is still relevant to India. The country that backs India’s Realpolitik moves is the United States. The European Union on the other hand is a post modern entity and functions more or less as a normative power, at least when it comes to spreading its technical norms and regulations. The norms and regulations represented by the EU are useful in highly technical cooperation but prove a hindrance for effective political cooperation, and to some extent economic cooperation. In addition to that, when it comes to making economic deals with India, which represent high stakes for the European market, it behaves like an economic realist power, where norms are quickly forgotten and achieving economic influence is the most important criteria. My methodology has been a more theory construction approach than a theory testing one. My starting point is the empirical level, which has led me to the conceptual abstract level.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (349 p., 51 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 295-327 et f. 18-50

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.