Le récit de la convergence NBIC : vers une nouvelle cosmogonie ?

par Stéphanie Chifflet

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Philippe Walter.

Soutenue en 2008

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Les discours portés sur la convergence NBIC (convergence des nanotechnologies, biotechnologies, technologies de l'information et des sciences cognitives) relèvent d'une dimension symbolique et restent tributaires d'une pensée mythique héritée. Pour saisir tous les enjeux profonds des nouvelles technologies, il est indispensable d'en connaître les ressorts imaginaires. En effet, les sciences et les techniques (ce que nous appelons technologies) sont constituées, comme toute praxis humaine, d'images et de désirs ambivalents. En adoptant une vue sur le long terme et en inscrivant le domaine technologique dans l'histoire culturelle de la longue durée, nous tentons, dans le présent travail, de définir les contours d'un imaginaire technologique en cours de construction. La mise en récit de la convergence NBIC (qui est également une mise en images) est le lieu de réminiscences mythiques. Bien plus, selon nous, le "grand récit" de la convergence NBIC (elle-même présentée comme une révolution paradigmatique) est une actualisation du mythe cosmogonique. Par ces thèmes principaux (la maîtrise et la manipulation de la matière, la transformation de l'homme, l'héroïsation du scientifique, l'immortalité) le récit NBIC apparaît comme l'expression moderne d'un défi démiurgique que l'homme est invité à relever, devenant lui-même l'acteur d'une nouvelle religion : la religion de la technologie.

  • Titre traduit

    The story of NBIC convergence : torward a new cosmogony ?


  • Résumé

    Discourses about NBIC convergence (convergence between nanotechnology, biotechnology, information technology and cognitive science) have a symbolic dimension and depend on an inherited mythic thought. In order to strike the underlying stakes of new technologies, it is essential to know their imaginary aspects. Indeed, sciences and technics (what we call technologies) are constituted, like every human praxis, by ambivalent images and desires. By adopting a long term view and positioning the technological domain in the long cultural history, we try, in this work, to define the outlines of a technological imagination in progress. The NBIC convergence narration (which is also a game of images) brings about mythical reminiscences. Moreover, in our opinion, the "great story" about NBIC convergence (which is presented like a paradigmatic revolution) is an actualization of the cosmogonic myth. With its main themes (mastery and manipulation of the matter, human transformation, portraits made of scientists as new heroes, immortality), NBIC story appears like the modern expression of a demiurgic challenge that the mankind is tempted to take up, becoming himself the actor of a new religion: the technological religion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (423, [116] f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-423. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205143/2008/58
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.