Le rapport à l'écriture et les difficultés langagières : le cas des étudiants inscrits en licence de français

par Ali Djaroun

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Christine Barré-de Miniac.

Soutenue en 2008

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    L'étude prend comme point de départ un questionnement sur les raisons didactiques susceptibles d'expliquer l'échec massif des étudiants algériens en fin de première année de licence de français en Algérie. Il s'agissait de comprendre ce que recouvrent les expressions «problèmes de langue» et «écrits catastrophiques des étudiants», expressions récurrentes dans les conversations informelles avec les responsables et enseignants de différents départements de français. Au-delà de la description des compétences, notre recherche vise à comprendre les raisons de l'inadaptation de lycéens, pourtant lauréats du baccalauréat, aux exigences universitaires. Nous situant dans une perspective de recherche didactique, nous avons cherché des raisons du côté des contenus et démarches didactiques des enseignements, dans les représentations que se font les étudiants de l'écriture et dans la nature des tâches d'écritures sollicitées dans les situations d'évaluation. Nos investigations mettent en avant divers résultats susceptibles d'éclairer les causes de l'échec. En termes de supports utilisés, d'activités linguistiques et cognitives travaillées et de tâches d'écriture, des différences importantes ont pu être repérées entre le programme du français au lycée et celui de la licence de français. L'analyse des discours montre que les difficultés des étudiants se rapportent à la spécificité et aux exigences universitaires, à l'absence aussi de la valeur heuristique dans leur conception de l'écriture. L'analyse des productions rend compte aussi des raisons de l'échec des étudiants en licence de français. Elles tiennent principalement à la non maîtrise des règles des nouveaux genres académiques sollicités à l'université. S'agissant des problèmes de langue, du corpus de productions étudiées, nous constatons que les lycéens et les étudiants algériens ont de grandes difficultés avec l'orthographe française, notamment dans son aspect phonétique.

  • Titre traduit

    The relation of writing : linguistics problems : studentsat the French department in Algerian universities


  • Résumé

    The starting point of the research is a set of questions on teaching reasons that are likely ton find explanations to the massive failure of algerian students in their freshmen year at the French department in Algeria. The purpose of the research is ton understand the profound meaning of phrase such as "linguistic problems" and "students extremely poor writings", that recur in informal conversations with those who are in charge of various departments of French. Our Study not only describes skills or competences but it also aims to figure out why high school pupils find it difficult to adjust to the academic world after they graduated from high school. We resorted to a teaching approach to seek the reasons of this massive failure, this we focused on the contents and methods of teaching, on the way students perceive writing and lastly on the nature of writing-based assignments when it comes to mark their failure. We found at an any of results that bring further clarifications on the cause of the failure. It terms of teaching materials linguistic and cognitive activities, writing based tests, there is a glaring discrepancy between the curricula according as on is a pupil or a student of French. The analysis of writings about this topic shouts that the difficulties of students stem from academic specificities and demands, from the absence of any heuristic value in their conception of writing. The analysis of student's works is another reason of their failure at the French department in Algerian universities. The main reason of this failure stern from the fact that freshmen don't know the rules of fresh academic kinds. When it comes to linguistic problems, the corpus of screened out tests, we realize that Algerians pupils and students find it difficuklt to grasp French spelling, especially phonetics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (383 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 365-383

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2008/51
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.