Le grand séminaire d'Otélé (1949-1968) dans l'archidiocèse de Yaoundé : les phénomènes d'acculturation du clergé catholique camerounais dans le contexte de la décolonisation et du concile Vatican II

par Armand Alain Mbili

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Éric Vial.

Soutenue en 2008

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Le sujet choisi se situe à la croisée de l'histoire religieuse, de l'histoire culturelle et sociale, rentrant dans l'histoire des relations et échanges culturels internationaux. Dans notre recherche, nous nous proposons de faire une étude monographique afin que le grand séminaire du Cameroun, Otélé (1949-1968), distant d'une soixantaine de kilomètres de Yaoundé, soit un observatoire pour étudier à travers la formation des futurs prêtres, le passage d'une Église missionnaire à l'émergence d'une Église "africaine" nationale. Ainsi, la période retenue permet de cerner la prise de distances voire des rejets avec l'héritage missionnaire qui avait reproduit un modèle occidental pour privilégier l'enracinement africain tant dans le recrutement des formateurs que par l'invention de nouvelles pastorales. Deux interrogations principales sous-tendent notre recherche. La première concerne la formation des séminaristes camerounais par des "étrangers", d'abord les Bénédictins (1949-1963) puis les Jésuites (1963-1968) avant que la relève ne soit assurée partiellement par des "nationaux". La deuxième porte sur l'acculturation. Comment les candidats au sacerdoce appréciaient-ils l'approche pédagogique, le transfert culturel, d'abord aux méthodes monacales, puis à l'esprit plus diocésain? Cette question nous a amené à traiter des difficultés d'assimilation religieuse et du clivage entre prêtres réguliers formateurs et futurs prêtres séculiers aux objectifs divergents, les premiers obéissant à la règle d'un ordre monastique et les seconds appelés à vivre en paroisse et parmi les laïcs. Dans le même temps, l'accent a été mis sur les évolutions et les changements au cours de cette période influencée par la décolonisation et l'indépendance du Cameroun, qui concernent l'ère bénédictine, et par le concile Vatican II englobant la direction jésuite, faisant émerger l'inculturation, une manière pour les séminaristes de reconquérir et réaffirmer leur identité culturelle.

  • Titre traduit

    The high seminary of Otélé (1949-1968) in the archdiocese of Yaounde : the phenomena of acculturation in the Cameroonian clergy in the context of the decolonization and the council Vatican II.


  • Résumé

    The chosen subject is situated between the religious history, the cultural and social history, studying the history of the relations and the international cultural exchanges. In our research, we suggest to make a monographic study so that the high seminary of Cameroon, Otélé (1949-1968), fur away from Yaounde by about sixty kilometres, would be an observatory to study through the vocational training of the future priests, the transition from a missionary Church to the emergence of a national "African" Church. So, the chosen period allows us to understand the distances, even the denials of the missionary inheritance that had recreated a western model in order to favour the African implanting, both in the recruitment of the trainers and by the invention of new pastoral theologies. Two main questionings underlie our research. The first one concerns the training of the Cameroonian seminarists by foreigners, at first the Benedictines (1949-1963), then the Jesuits (1963-1968), before it was partially insured by natives. The second one is on acculturation. How did the candidates for the priesthood appreciate the educational approach, the cultural transfer from the monastic methods to a more diocesan spirit? This question brought us to discuss on difficulties of religious assimilation and the cleavage between formatives who were regular priests and future secular priests with divergent objectives. The first ones obey the rule of a monastic order and the second ones conscript to live in parish and among the laymen. At the same time, the emphasis was put on the evolutions and the changes during this period influenced by the decolonization and the independence of Cameroon. It concerns the Benedictine era, and by the Vatican II council including the Jesuit management, which facilitated the forming of the "inculturation", a way for the seminarists to reconquer and reaffirm their cultural identity.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par l'Harmattan à Paris

D'une Église missionnaire à une Église africaine nationale : l'observatoire du grand séminaire d'Otélé, 1949-1968


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (417 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 367-381

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2008/14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : D'une Église missionnaire à une Église africaine nationale : l'observatoire du grand séminaire d'Otélé, 1949-1968
  • Dans la collection : Églises d'Afrique
  • Détails : 1 vol. (387 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-296-09516-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [345]-355
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.