La ville mutable : mutabilité et référentiels urbains : les cas de Bouchayer Viallet, de la Belle de Mai et du Flon

par Lauren Andres

Thèse de doctorat en Urbanisme et aménagement

Sous la direction de Martin Vanier.

Soutenue en 2008

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Objets privilégiés de la ville mutable, les friches urbaines ne sont pas le simple résultat d'une distorsion entre un contenant et un contenu mais s'inscrivent au sein d'une dynamique de mutation dont il s'agit d'analyser la trajectoire. Trois temps structurent cette trajectoire : l'avant-friche, la friche et ses phases d'attente et de veille, et l'après-friche. Ses processus de mutation permettent d'interroger les systèmes d'acteurs en présence et les dispositifs d'action qui y sont associés. Aux acteurs décisionnaires et propriétaires et aux acteurs transitoires du temps de veille s'agrègent d'autres types d'acteurs, publics ou privés, issus des sphères aménagistes, économiques, ou encore de la société civile. Par la construction d'un modèle interprétatif à partir des référentiels urbains de la mutabilité, c'est à dire des corpus de références conduisant à l'action, j'interroge ainsi le contenu de l'action publique et collective. Ce modèle interprétatif est mis à l'épreuve du processus de mutation de mes trois études de cas : le site Bouchayer-Viallet à Grenoble, la manufacture des tabacs de la Belle de Mai à Marseille et la plate-forme du Flon à Lausanne. Les quatre référentiels urbains identifiés renvoient, schématiquement, à quatre grands processus de mutation : la mutabilité douce, pacificatrice et concertée (référentiel urbain de mutation épargnante), la mutabilité incisive, interventionniste et dirigiste (référentiel urbain de mutation exploitante), la mutabilité par le bas, innovatrice et intrinsèque à la friche permissive (référentiel urbain de mutation précursive) et, enfin, la mutabilité trompeuse, contestatrice et marginalisante (référentiel urbain de mutation chimérique).


  • Résumé

    Analysing the urban changing processes, in other word urban changeability through out the apparition and the re-use of urban brownfields and derelict lands, implies a multi-thematic regard, focusing either on functional, social, politic, economic or urban mutations. Brownfields and urban derelicts lands have to be studied not as a simple stage of deregulation between a content (a function) and a container (a material structure); these lands imply an interactive analysis based on different temporalities that can be associated to a trajectory process. Three different stages can characterise such idle areas: 1/ a pre-abandon process; 2/ a waiting or watching period prior to redevelopment 3/ a redevelopment stage including territorial projections and conceptions as realization and appropriation processes related to transient actors (artists, cultural actors, artisans, …). All along theses trajectories, numerous and diversified actors, i. E. Public or private but also traditional or transient, interfere with the dynamics of mutation, influencing the agenda of urban planning and urban politics. The main goal of my research is to understand the progress of these urban trajectories as to answer identify the major frames of reference interfering all along the different brownfields stages can explain the meaning and the content of public and collective actions inherent in urban renewal dynamics. Thanks to the analysis of three cases studies (Belle de Mai in Marseille-France, Bouchayer Viallet in Grenoble-France and Flon in Lausanne-Switzerland), four frames of reference, can be considered as the major guidelines of today's brownfields planning policies. Precursory mutation frame of reference focuses on the watching stage. It promotes a new form of alternative renewal, where decision-making and transient actors act in order to renew and pep up an idle land, financially and symbolically speaking. Profit mutation frame of reference associates a strong reversal strategy to economic goals as to achieve this state of land un-use. Saver mutation or soft changeability frame of reference pays attention to the transition between the previous function and activity, either by social, cultural or patrimony cares, and the financial viability of the project. Finally, reactionary mutation frame of reference relates to conflicted and non-evolved changeability where alternative actors invest these derelict lands in order to develop a controversy way of living disconnected with the consumption and contemporary urban society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (498 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 438-484

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2008/5

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2609
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.