L'intégration économique régionale de l'ASEAN+3 : la crise de 1997 à l'origine d'un régime régional

par Laëtitia Guilhot

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Berthaud.

Soutenue en 2008

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif d'analyser la réalité institutionnelle et économique de l'ASEAN+3, afin de qualifier le processus régional en cours et de déterminer s'il peut être considéré comme le regroupement référent de l'intégration régionale en Asie Orientale sur la période 1997-2007. La démarche adoptée est celle de la "complémentarité" entre l'EPI et l'Economie Internationale. La crise asiatique est, dès lors, interprétée comme le révélateur d'un besoin de production d'un bien public régional : la stabilité monétaire et financière dans la zone. La faillite du syste��me international à satisfaire ce besoin pousse les pays de l’ASEAN+3 à en organiser la production sur une base régionale et sous la forme d'un régime régional. Se pose alors immanquablement la question de la distribution du pouvoir au sein de ce régime. Le concept de leader ainsi que les critères d'évaluation de ce statut montrent que ce régime repose sur un leadership bicéphale constitué de la Chine et du Japon. Les outils statistiques et économétriques de l'Economie Internationale (part du commerce intrarégional, indices d’intensité relative, taux de croissance et modèle de gravité) mettent en évidence la validité analytique de l'ASEAN+3 comme périmètre de régionalisation en Asie Orientale. Ces outils révèlent ainsi que la réalité institutionnelle en cours au sein de l'ASEAN+3 repose bien sur un processus de régionalisation. Ce travail permet donc de conclure que l’ASEAN+3 est désormais sur la voie d'une intégration régionale en profondeur. Il est donc le périmètre régional à retenir en Asie Orientale, sur la période 1997-2007.


  • Résumé

    The research aims to analyse institutional and economic reality of ASEAN+3. It qualifies so the regional process and determines the referent grouping of regional integration in East Asia, over 1997-2007. The adopted approach is to seek a "complementarity" between IPE and International Economics. Asian crisis can be, consequently, interpreted as the revealing of a need to produce a regional public good, monetary and financial stability in the zone. The failure of the international system to satisfy this need leads the countries of ASEAN+3 to produce this good on a regional basis and, in other words, to implement a regional regime. The question of power of this regime arises then. The concept of leadership and the criteria of estimate of this status show that it relies on a two-headed leadership constituted by China and by Japan. The statistical and econometric tools from International Economics (intra-regional trade, relative intensity, growth rate and gravity model) shed on the lights the ASEAN+3's institutional reality is built on a process of regionalisation. This research concludes so that the ASEAN+3 is on the way to a deep regional integration. It is the referent regional perimeter in East Asia over 1997-2007.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (276 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 250-270

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2008/26
  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.