De la réconciliation franco-allemande à la "guerre des dieux" : analyse cognitive et discursive d’une politique publique volontariste d'éducation à la cause de la paix : l'Office franco-allemand pour la jeunesse

par Mathias Delori

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Yves Surel.

Le président du jury était Guy Saez.

Le jury était composé de Henry Rousso.

Les rapporteurs étaient Pierre Muller, Christine Musselin.


  • Résumé

    Le traité de l'Elysée du 22 janvier 1963 a institué un organisme qui existe encore à l'heure actuelle : l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ). La marginalisation progressive de cette organisation ne doit pas faire oublier qu'un fort volontarisme politique présida à sa création. Au cours des années 1960, l'OFAJ mit en œuvre une politique de rencontres de masse entre jeunes Français et Allemands. Cette politique publique rappelle le rêve des fédéralistes : la construction, par la socialisation des jeunes, d'un "demos" européen. La thèse s'appuie sur les outils théoriques de l'approche cognitive de l'analyse des politiques publiques pour étudier les soubassements intellectuels de ce programme. Nous montrons que les acteurs s'entendirent sur un récit de politique publique volontariste qui énonçait la fin du vieil antagonisme franco-allemand suite à la multiplication des rencontres. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'adhésion momentanée des acteurs au projet cognitif et normatif énoncé en 1963 n'est pas triviale. Elle permet de comprendre la diffusion, par l'OFAJ, d'un certain nombre de normes politiques dans son espace d'intervention. Elle explique enfin et surtout le poids de cette politique publique à l'échelle des relations franco-allemandes : l'Office franco-allemand pour la jeunesse dessina un horizon politique utopique pour ces relations, le fantasme d'une fusion entre les deux pays. Ce mythe, qui est également alimenté par d'autres constructions symboliques comme la métaphore du "couple franco-allemand", pèse encore aujourd'hui sur la définition de la plupart des politiques franco-allemandes.

  • Titre traduit

    From the franco-german reconciliation to the "war of the gods"


  • Résumé

    The Franco-German Elysée Treaty (22. 01. 1963) created an organization that still exists today: the Franco-German Youth Office. Although the Office has been progressively marginalized, at one time it was a significant program. During the 1960's, it implemented a policy of mass youth exchange between the two countries. This policy is a reminder of the dream of European federalists to build a European "demos" through the socialization of a new generation. My doctoral dissertation relies on the so called "cognitive frames" in Policy Analysis to analyse the intellectual underpinnings of the Franco-German Youth Office program. I show that the actors agreed on a voluntarist policy narrative that forecasted the end of the old Franco-German antagonism after the development of such a mass youth exchange policy. Contrary to popular belief, the fact that the policy actors did believe in the project they were creating in 1963 was not and is not trivial. It allows us to understand how the Franco-German Youth Office spread political norms in its sphere of influence. Moreover, it explains the weight of this public policy on a larger scale. The Franco-German Youth Office program, itself politically utopian in its dream of a “fusion” between both countries, had actual consequences on Franco-German relations. Along with other symbolic constructions like the metaphor of the "Franco-German couple", to this day it still orients most Franco-German policies.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Peter Lang à Bruxelles [etc.]

La réconciliation franco-allemande par la jeunesse : la généalogie, l'événement, l'histoire (1871-2015)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (791 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 738-781. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2008/20

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1091-2008-3
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Peter Lang à Bruxelles [etc.]

Informations

  • Sous le titre : La réconciliation franco-allemande par la jeunesse : la généalogie, l'événement, l'histoire (1871-2015)
  • Dans la collection : Géopolitique et résolution des conflits , volume 18
  • Détails : 1 vol. (280 p.)
  • ISBN : 978-2-87574-323-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 261-280. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.