Analyse de la compétitivité dans le cadre de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (U. E. M. O. A. ) : le cas du Mali

par Omar Thiam

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Chantal Euzéby.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Analysis of the competitiveness within the framework of the economic and monetary union West African (UEMOA) : the case of Mali


  • Résumé

    L'objectif principal de cette thèse est d'étudier la nature des facteurs explicatifs de la compétitivité de l'économie malienne au sein de l'espace UEMOA. Après un état des lieux sur l'évolution des échanges régionaux et leurs impacts sur la croissance et la compétitivité des Etats membres et visant à positionner le Mali (1re partie), la démarche consiste à repérer les approches conceptuelles et empiriques de la compétitivité nationale les plus pertinentes et à voir comment elles peuvent s'appliquer concrètement au cas du Mali (2ème partie). L'analyse quantitative de la compétitivité malienne sera menée selon les trois grands types de compétitivité retenus : compétitivité commerciale qui mobilise une série d'indicateurs statistiques exprimés en termes de prix et de coûts comparés, de parts de marché, de volumes échangés ou de parité de pouvoir d'achat ; la compétitivité structurelle qui renvoie à la compétitivité "hors prix", à la capacité du pays à élever le niveau de revenu par habitant et donc, à des variables de croissance à moyen et long terme; la compétitivité spatiale qui renvoie à la notion d'attractivité du pays, laquelle se définit comme la capacité du pays à attirer les investissements directs étranger (IDE) et à développer des activités au plan local. La fiscalité est un déterminant majeur de l'attractivité et retiendra particulièrement notre attention, d'autres déterminants entrent en ligne de compte tels que, la taille des marchés, le niveau des infrastructures et du capital humain, coûts du travail et du capital au sein desquels la fiscalité joue un rôle important. La question est de savoir si l'environnement macroéconomique du Mali est favorable à l'attractivité et à la compétitivité. Une illustration de la compétitivité commerciale (par les prix et les coûts) sera ensuite appliquée à un produit d'exportation, en l'occurrence le coton. C'est le second produit d'exportation du Mali (après l'or), produit pour lequel le Mali a acquis un avantage comparatif. C’est aussi un produit dominant dans l'agriculture malienne et un gros pourvoyeur d'emplois. Ce sont plus de trois millions de personnes qui dépendent directement et indirectement du coton (Goreux, 2003). Un éclairage analytique particulier sera enfin mis sur la compétitivité à l'exportation, à l'importation et sur les déterminants de la croissance. Il s'agit ici d'effectuer différentes estimations économétriques à partir de variables que je préciserai plus loin. Ma démarche s'appuie sur l'idée centrale selon laquelle la capacité exportatrice du Mali constitue un déterminant majeur de sa performance économique à moyen et long terme, ce qui justifie la mise en place de mesures appropriées pour accélérer l'intégration régionale dans la zone UEMAO et pour améliorer sa capacité concurrentielle du pays en son sein (3ème partie).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (343 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 291-318

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2008/12
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.