La croissance endogène territorialisée : le cas de l'Afrique subsaharienne

par Bernadette Grosheny

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Vigezzi.

Soutenue en 2008

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    L'Afrique regorge en son territoire de ressources matérielles et humaines, d'un capital social intense, d'une activité dynamique. Pourtant la croissance économique de 5 % laisse 45 % de la population avec moins de un dollar par jour. Cette situation nous amène à proposer un outil, la croissance endogène territorialisée (CET), pour étudier le cas de l'Afrique Subsaharienne dans le cadre du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique. En nous appuyant sur la théorie de la croissance endogène, qui pose les conditions et le déterminant d'une dynamique soutenable, nous associons d'une part l'économie géographique qui décrit les phénomènes d'agglomération et d'autre part l'économie de la connaissance et le développement régional qui respectivement explique comment un territoire peut se transformer grâce à la connaissance et comment cette transformation vient essentiellement de l'intérieur du territoire. Elle incarne l'idée d'acteurs autonomes, obligés d'innover, de constituer des communautés de savoir, de savoir-faire où les connaissances s'échangent, se renforcent, à la fois enracinées dans le territoire et ouverts à la nouveauté. Or en Afrique subsaharienne, ce foisonnement cognitif qui existe n'a pas encore atteint un effet de seuil pour générer un processus de croissance suffisant à vaincre le sous-développement. Dès lors, le concept de CET fait ressortir que le renforcement de la synergie entre tous les acteurs économiques, sociaux et politiques est constitutif d'interactions capables de dégager des externalités positives que l'Etat et la coopération régionale peuvent soutenir en développant les infrastructures matérielles et immatérielles nécessaires.

  • Titre traduit

    The endogenous intra-territory growth : the case of Sub-Saharan Africa


  • Résumé

    Africa abounds in its territory with material and human means, an intense social capital, a dynamic activity. However, the 5 per cent economic growth leaves 45 per cent of the population with less than a dollar a day. This situation leads us to offer a resource, the endogenous intra-territory growth which will be used to study the case of Sub-Saharan Africa as part of the New Partnership for Africa's Development (NEPAD). By being based on the theory of the endogenous growth which sets the conditions and the determiner of a sustainable dynamics, we combine, on the one hand, the geographical economy which describes the phenomenon of agglomeration and, on the other hand, the economy of knowledge and the endogenous development that respectively explains how a territory can change thanks to knowledge, and how this change principally comes from the inside of the considered economic system. It means independent agents, forced to innovate, to build up communities both for knowledge and know-how, in which knowledge is shared, reinforced, and rooted in the territory as well as opened to novelty. But in Sub-Saharan Africa, this cognitive abundance that lives has not reached the threshold effect which could produce a sufficient growth process to overcome underdevelopment. Therefore, the endogenous intra-territory growth concept brings out the fact that the reinforcement of the synergy between all the economical and social agents particularly the civil and the political institutions is made of interactions capable of defining positive externalities that the state and the supranational cooperation can support by developing the necessary material and intangible infrastructures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (501 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 437- 477

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2008/6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.