Etude de la composante microbiologique dans le cycle du mercure en zone polaire

par Raphaëlle Hennebelle

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Carlo Barbante et de Christophe Ferrari.

Soutenue en 2008

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le mercure est un polluant global posant des problèmes de santé publique. Il est émis par des sources naturelles et anthropiques. Aux pôles, une chimie particulière amène à une oxydation du mercure de l'atmosphère qui provoque des dépôts de mercure divalent sur la neige. Ce travail de thèse propose d'étudier la composante microbiologique dans le cycle du mercure en zone polaire afin de comprendre si elle joue un rôle dans l'entrée du mercure dans les écosystèmes polaires. Pour réaliser cette étude nous avons travaillé sur différents types d'échantillons : micro organismes isolés de la neige comme des levures et des bactéries, plancton collecté en arctique, biofilms échantillonnés en arctique et en antarctique. Les résultats obtenus indiquent que les différents types de microorganismes semblent capable de réagir avec le mercure déposé. Ce type d'approche à l'interface entre la chimie et de la biologie était une première au laboratoire de glaciologie, les résultats obtenus ouvrent des perspectives intéressantes pour la compréhension du cycle du mercure en zone polaire.


  • Résumé

    Mercury is a global pollutant, which causes public health problems. It is emitted by both natural and anthropogenic sources. In polar areas, a particular chemistry leads to an oxidation of elemental mercury of the atmosphere in divalent mercury that is deposited onto snow. This PhD propose to study the microbiological component in the mercury cycle in polar area, in order to understand if micro organisms have a role to play in the entry of mercury in the ecosystems. For this work some different kind of samples were studied: bacteria and yeast isolated from polar snow, sampling of plankton from arctic, and sampling of microbial mats from arctic and Antarctic. The results obtained indicate that the different types of micro organisms were able to react with mercury. This kind of research between chemistry and biology was one of the first one in this laboratory and the results obtained give interesting perspectives for understanding of the mercury cycle in polar area.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (178 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 67 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0277
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0277/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.