Le risque sur les domaines skiables alpins. Analyse des représentations sociales des pratiquants

par Kévin Vermeir

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Philippe Sarrazin.

Soutenue en 2008

à Grenoble 1 .


  • Résumé

    Dans le contexte des stations de sports d’hiver, l’émergence du mouvement des « sports de glisse » dans les années 70 a mené à l’apparition de nouveaux engins tels que le snowboard. Ces nouvelles pratiques ont véhiculé des cultures originales notamment basées sur la transgression des normes et la prise de risque, faisant l’objet d’un sentiment d’appartenance groupale au sein de la communauté des pratiquants. Néanmoins, depuis une vingtaine d’années, il semble que le « style de glisse » (freeride et freestyle) revendiqué par certains pratiquants devienne un référent identitaire marqué et qu’il apporte de nouveaux éléments culturels influençant les perceptions du risque des pratiquants. Afin d’analyser ces perceptions, nous avons eu recours à la théorie des représentation sociales (Moscovici, 1961). Cette thèse a permis, entre autres, de révéler que la pratique du snowboard et l’adhésion à un style de glisse sont génératrices de prises de position particulières par rapport au risque en station. Ces différentes populations de pratiquants valorisent davantage le risque bien que l’on ne puisse pas conclure à une inclination pour le risque. Enfin, la pratique du snowboard est toujours porteuse d’une culture particulière par rapport au risque même si cette variable semble aujourd’hui moins différenciatrice que le sentiment d’appartenance à un « style » de pratique.

  • Titre traduit

    Risk at French Ski Resorts. Analysis of the Social Representations of Risk by Winter Sports Participants


  • Résumé

    The moment it hit the slopes, snowboarding introduced new, original values to winter sports centres, values that while inspired by a downhill sliding activity, are more specifically concerned with flouting existing standards and emphasizing the attractions of risk. Since those first days, the ski resorts have seen the in-house development from that original movement of different styles (freestyle and freeride) that, in their turn appear to have promoted a community feeling. Our objective has been to determine whether risk, as a value central to these movements, is differently represented by winter sport participants, depending on the style and the sport they adopt. A survey of a thousand winter sport participants, carried out in ski resorts, indicates that the different sport and “styles” are catalysts for the adoption of specific attitudes towards risks and that risk as such is central to the very existence of these communities, even though it is not something deliberately sought out.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par [CCSD] à Villeurbanne

Le risque sur les domaines skiables alpins. Analyse des représentations sociales des pratiquants

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 306 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèques et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0085/D
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèques et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0085
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.