Etude photométrique de l’atome de sodium : application aux étoiles lasers (LGS ET PLGS°

par Ioana Moldovan

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Paul Pique.

Soutenue en 2008

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Photometric study of the sodium atom : application to laser guide star (LGS et PLGS)


  • Résumé

    Pour corriger la dégradation des images astronomiques due aux turbulences atmosphériques, les astronomes ont proposé de créer une étoile laser dans la haute atmosphère. Cette thèse a pour objectif l'étude théorique et expérimentale au laboratoire des différents processus d'excitation du sodium mésosphérique pour obtenir une source monochromatique et polychromatique, afin d'estimer avec précision le flux retourné d'une expérience sur le ciel. Les deux premières parties sont consacrées au contexte scientifique à l'interface entre la physique et l'astronomie, et à la description de diverses proprie��tés de l'atome de sodium, ainsi qu'à deux études portant sur les propriétés de polarisation de la fluorescence de Na. L'étude du laser sans mode UV, développé au LSP, est ensuite réalisée. La partie suivante décrit en détail l'expérience de photométrie ainsi que la mesure des paramètres nécessaires comme les profils spatiaux, temporels et spectraux du laser, ainsi que la densité de sodium. Enfin, on présente le développement d'un modèle cinétique (REM) de l'excitation du sodium utilisant des équations de taux dans plusieurs cas: excitation à un photon à 589 nm, excitation à un photon à 330 nm et excitation à deux photons résonants ou non résonants. Un très bo accord avec le code BEA CON et les résultats expérimentaux confirme la validité de ce modèle. A l'aide du code REM, les différentes méthodes sont comparées et l'efficacité de l'excitation du sodium mésosphérique est calculée. Ce travail montre que, dans les meilleures conditions et pour les puissances laser envisagées dans le projet ELPOA actuel, le flux retourné à 330 nm ne dépassera pas 5x104 photons/m2/s.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 147 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0060/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0060
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.